:: Archives :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vaincre le mal par le mal [with Zero]

avatar
Localisation : Dans la forêt





Kimura
Administrateur
Sam 27 Sep - 0:53



Vaincre le mal par le

mal

Le vent fouettait les maisons, créant une ambiance effrayante. Les craquements faits par le bois montraient que les habitations ici n'était pas très bien développer, comme la ville d'ailleurs. Elle grouillait de bandit au regard avare et des mercenaires attendant d'avoir des contrats. Contrairement aux apparences, je n'étais pas un simple garçon qui avait décidé sur un coup de tête d'aller au suicide dans cet endroit, non, j'en faisait partis, j'était un chasseur de têtes. J'avais beaucoup de succès à mon actif, mais ces temps-ci, les environs étaient calmes, mais moi, je ne l'étais pas du tout. Énervé, je donnais un coup de pied dans une vielle poubelle, étalant les déchets au passage. Je devais attendre mon client depuis plus d'une heure maintenant et il n'était toujours pas arrivé. Pourtant, les gens savaient que de faire attendre un mercenaire peut être amené ne même pas parler diplomatiquement qu'il se prend une balle dans la tête. Je n'étais pas patient et je n'avais pas non plus toute la journée pour faire ce boulot. En tournant en rond, un homme me bousculait. Surpris, je sortis rapidement mon fusil et lui pointais dessus avec un regard dur.

'' C'est quoi ton problème ? ''

La gâchette facile, je le fixais dans les yeux en attendant une quelconque réaction, mais il ne fit que s'excuse et reprit sa route. Quel bâtard celui-là, même pas foutu de se défendre, il préférait fuir comme un chien. Rangeant mon fusil dans son étui, je décampais de la place pour me diriger dans un petit marché pour m'acheter une bouteille d'eau. L'homme me vendant le breuvage était un très grand costaux avec plusieurs cicatrices sur le visage, qui le rendait très laid, mais au moins, les gens ne cherchaient pas le baston avec lui, il faisait bien trop peur.Bien que j'eusse peut-être un peu de plaisir à voir les gens avoir peur, celui-ci n'avait pas été très amusant. Je pris la bouteille sans regarder celui devant moi dans les yeux et payai en retournant à mon point de rendez-vous. 18h13, il était définitivement en retard. De plus, la ville devenait, de plus en plus, agitée, des coups de feu retentirent partout dans la ville. Bon sang, il devait se dépêcher aussi non, j'allais me retrouver dans une fusillade. Prenant place sur un gros rocher qui était là, j'attendis le client, d'un air énervé.

----------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec mes plantes Vegans

Feuille de personnage
Pouvoirs : L'alcool et, étrangement, c'est pratique





Zero
Modérateur
Lun 29 Sep - 23:30



Vaincre le mal



Il regarda son macabre scénario d'un air ennuyé. Il ne les tuait jamais hors de son manoir, et encore moins à mains nues ! Pourtant, il n'avait guère eu le choix ce jour-là : lorsqu'un vieux à moitié chauve totalement imparfait commence à vous faire des avances, personne n'est heureux. Surtout pas Zero. Sa rage s'était calmée après lui avoir défoncé le crâne, mais la situation cocasse l'avait bien enragé.

Il souleva le malheureux, prêt à enterré son corps ou le jeter dans un canal, lorsqu'un agile bout de papier tomba de sa poche arrière. Curieux, le baron le ramassa et déposa son trophée au sol. On pouvait y lire une inscription qui donnait le lieu et l'heure d'un rendez-vous qui se passerait le jour même. Il sourit lorsqu'une idée assez dégueulasse lui passa par l'esprit.

Il saisit le cadavre et le jeta par dessus son épaule. Dans sa main gauche, il serrait la note désormais froissée. Il savait exactement où il se dirigeait : vers un mercenaire qui serait peut-être assez mignon et crédule pour s'impressionner de sa force et le suivre jusqu'à son manoir, là, il le paierait comme dix clients et s'amuserait quelques mois. L'autre option était qu'il tombe sur une grosse brute, ou une vierge effarouchée, qui s'indignerait du meurtre de son patron.  

Assis sur un gros rocher, il le vit. Il savait très bien à l'air énervé, tel un homme impatient, et à ses armes que c'était lui. Il était bien sûr magnifique : ses yeux furent la chose la plus belle chez lui, évidemment. Ses cheveux étaient un peu spéciaux, mais ça faisait l'affaire. Après avoir été dragué par le macchabée qu'il transportait, Zero ne se plainerait jamais de l'apparence de quelqu'un !  

Il se mit face à lui et, avec un sourire trop doux pour la situation, jeta le corps du client à ses pieds.

« Désolé du retard. » ronronna-t-il.


----------------------------------------------------------


I cry when angels deserve to die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Dans la forêt





Kimura
Administrateur
Mer 1 Oct - 21:15



Vaincre le mal par le

mal

Je n'étais pas spécialement content d'attendre comme un con là, mais je savais qu'au moins, j'aurais de l'argent en échange, donc ma patience devait vraiment être au bout du fil pour que je sois si énerver. Ne savant pas quoi faire, je regardais le sol, comme s'il était la cause de tout ceci, même si je suis toujours en colère contre tout le monde et toute chose, mon caractère, je devrais dire. Après un moment, j'avais cessé de regarder le sol, mais plutôt des pieds qui étaient juste devant moi jusqu'à ce qu'il soit remplacer par un corps, visiblement mort. Sourcillant, je relevais la tête pour apercevoir un homme, qui semblait bien trop heureux, surement de s'avoir débarrassé d'une personne au passage, voulant exhiber son exploit.

''Désolé du retard.''

Donc, s'était lui mon client ? Surpris, je me levais de mon rocher pour l'examiner de plus près. Il n'avait pas du tout l'air d'une personne qui avait besoin d'aide pour tuer une Créature ou quoi que se soit. il arrivait parfois d'avoir ce qu'on appelle dans le métier un ''faux'' embaucheur. Il te trompait en te disant que l'aider, mais en fait, s'étaient des tueurs qui voulaient ta peau. Le plus naturel possible, je mis ma main sur mon arme en regardant celui qui avait besoin de mes services.

'' C'est bon, mais si ce n'était pas moi, t'aurait surement une balle dans le front ''

Bon, je n'avais pas été très poli, mais personne ne devrait s'attendre à un accueil chaleureux de la part d'un mercenaire, nous sommes tous un peu arrogant, beaucoup pour ma part, et nos contrats ne disaient jamais d'être gentils avec nos cher clients. Après une minute de silence, je regardais le cadavre gisant sur le sol en le poussant légèrement du chemin d'un air tout à fait neutre et revint sur mon employeur.

''Alors, c'est en quoi qu'il consiste, ce contrat ?''

Lentement, je vis du coin de l'œil quelque passant nous regardant de travers et aperçu même cette fille qui faisait sans arrête des clins d'œil à tous les hommes qu'elle voyait. Croisant son regard, elle me souriait en montrant ses magnifiques dents légèrement jaunes, horribles. Elle me donne vraiment des frissons de dégoûts cette femme.

----------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec mes plantes Vegans

Feuille de personnage
Pouvoirs : L'alcool et, étrangement, c'est pratique





Zero
Modérateur
Ven 3 Oct - 23:24



Vaincre le mal



Il posa sa main sur son arme. Un nerveux ? Zero sourit. Ceux-là étaient les plus agréables à meurtrir. Il criait plus longtemps et tentait toujours de se débattre.

« C'est bon, mais si ce n'était pas moi, t'aurais sûrement une balle dans le front »

Il éclata de rire devant l'ironie de la chose. Lui, un dieu, mourir d'une balle dans le front ? Ça relevait de l'imaginaire, ou du rêve d'un jeune héros trop concerné par le meurtre de leurs dieux. Après une minute de malaise silencieux coupé par le rire de Zero, le garcon poussa le cadavre de son employeur originel du chemin et se retourna vers le brun.

« Alors, c'est en quoi qu'il consiste, ce contrat ? »

Un sourire pervers apparut sur son visage. Il allait répondre lorsqu'il vit que le jeune homme portait son attention ailleurs avec un air dégoûté. Il remarqua qu'une femme horrible le draguait. Il siffla, amusé par le fait que cette dame n'avait aucune chance face à lui : c'était Zero qui allait ramener le pauvre mercenaire à sa chambre ce soir.

« Je te couvrirais d'or et de diamant. » murmura l'homme. « Je te donnerais tout ce que tu désires. Et tout ce que tu auras à faire, c'est de m'amuser quelques temps. »

Il enfonça son talon dans le flanc du vieux cadavre avec un air satisfait.

« Je ne voulais pas te payer pour exécuter des gens, comme lui le souhaitait. Je te paies pour me donner une raison de demeurer dans ton monde misérable. » ronronna-t-il dans cette phrase pleine de sous-entendu. Il venait d'avouer qu'il avait achevé le premier client et qu'il n'était pas entièrement humain.

Il jeta un coup d’œil à l'horrible dame qui continuait de les fixer, un peu intéressée désormais. Il lui lança un sourire meurtrier avant de revenir à sa victime.

« Et si des gens t'embêtent ... » ajouta-t-il en visant la femme. « Je me ferai un plaisir de les éliminer. »


----------------------------------------------------------


I cry when angels deserve to die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Dans la forêt





Kimura
Administrateur
Dim 5 Oct - 17:58



Vaincre le mal par le

mal
D'un air assez peu commun, l'homme devant moi semblait se moquer de l'horrible dame avant de répondre, plus ou moins, à ma question plutôt.

''Je te couvrirais d'or et de diamant.'' Murmura-t-il.

Bien que cette phrase semblât alléchante, je pouvais y percer un truc pas très normal. Qui offrirait tant pour simplement faire un assassinat ou bien capturer quelqu'un, c'était insensé.

''Je te donnerais tout ce que tu désires. Et tout ce que tu auras à faire, c'est de m'amuser quelques temps."

Minute, il m'avait dit quoi ? Avais-je l'air d'un clown ou quoi que ce soit y ressemblant ? Très peu convaincu du marché, je continuais de l'écouter pour savoir exactement de quoi il attendait de ma part.

''Je ne voulais pas te payer pour exécuter des gens, comme lui le souhaitait. Je te paie pour me donner une raison de demeurer dans ton monde misérable.''Exprimait-il d'un voix qui ne me plaisait guère.

J'avais eu raison de ne pas trop lui faire confiance, et puis, je me fichais qu'il a tué mon client, mais de là à me prendre comme la vielle dame, car elle se faisait payer pour ses services, louche, c'était assez peu reluisant. De plus que de savoir décrypté les sous-entendus, mon regard était devenu plus sombre, bien plus ténébreux. Le regard de mon opposant dévia vers la dame.

''Et si des gens t'embêtent ... ''Ajouta-t-il en visant la femme.  ''Je me ferai un plaisir de les éliminer. ''

D'un mouvement rapide, je dédaignai mon fusil et pointais le visage de ce qui n'était visiblement plus humain à mes yeux. Comme si un mercenaire comme moi avait besoin de protection ! Toute ma vie, je me suis préparé à toutes les attaques, je me suis entraîné durant 18 ans et je continuais même après.

'' Je loue mes services à la tuerie, pas à donner des divertissements personnel. ''

Celui-là ne serait pas un adversaire facile, oh que non. Pas une créature, ni un esprit, aussi non, il n'aurait pas pu apporter le cadavre de mon vrai employeur. Décidant le plus vite possible, je descendis mon arme et décidais finalement de lui foutre un poing dans le visage. Eh, je n'avais jamais eu à faire à un dieu ou un déchu, j'ignorais, mais je m'en foutais un peu en faite. De toute façon, même avec toute la volonté que je pouvais avoir, face à un ennemi comme lui, tout seul aurait été du suicide. Pointant mon fusil dans les airs, je tirais un coup, puis un autre. Peu à peu, d'autres mercenaires virent et pointaient tous leurs armes sur l'espèce qui n'aurait as dû venir à moi. Dans le nord, tout le monde me connaissait, et je ne tirais jamais deux fois, une seule me suffisait pour venir à bout de mon adversaire, alors deux voulaient dire que je n'avais pas affaire à une personne normale, mais un dieu.

'' T'auras beau vouloir offrir ce que tu veux, personne n'a envie de voir ton sale visage, dieu. ''Dis-je, presque en crachant mes mots.

D'un coup, tous en demi-cercle, les gens se mirent à lui tirer dessus, sauf moi parce que j'attendais de voir.

----------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec mes plantes Vegans

Feuille de personnage
Pouvoirs : L'alcool et, étrangement, c'est pratique





Zero
Modérateur
Sam 11 Oct - 13:27



Vaincre le mal



Après avoir finit sa phrase, Zero vit sa pauvre créature sortir son arme et la pointer vers lui. Il étouffa un rire. Comme si une balle pouvait le tuer !

« Je loue mes services à la tuerie, pas à donner des divertissements personnel »

Il haussa les épaules. Il lui avait pourtant fait une offre excellente ! Soudainement, il lui donna un coup de poing au visage. Le dieu se crispa, dégoûté par l'insolence de la misérable chose. Il le vit pointer son fusil vers le ciel pour rappeler ses collègues. Tous se retournèrent pour lui faire face : une armée d'imbéciles. Zero respira fortement, un sourire sadique au visage.  

« T'auras beau vouloir offrir ce que tu veux, personne n'a envie de voir ton sale visage, dieu. » dit-il presque en crachant mes mots.

Il disparut lorsqu'il entendit le premier canon se recharger. N'était-il pas surpuissant, ne pouvait-il donc pas se permettre toutes choses en ce monde ? Tout de suite, il était juste extrêmement fâché. Il voulait rentrer chez lui, sachant bien que ce serait inutile de se venger de l'abruti qui avait dressée ses troupes contre lui !

Lorsque les hommes cessèrent le feu, ils virent bien que leur cible n'était plus là. Téléportation : il était bien un dieu.

Zero avait disparu derrière la foule. Quelques balles avaient pourtant réussi à frôler son corps. Il maudit sa lenteur pour le coup. Il utilisa par la suite de son pouvoir ridicule - augmenter de façon catastrophique le niveau d'alcool dans le sang des gens - pour exploser les reins d'un des guerriers. Avec subtilité - les autres humains étant tous concentré sur sa disparition - il vola sa veste, sa casquette et son arme. Un vrai classique, mais ça marchait toujours pour s'évaporer.

Il avança quelques pas et trouva, dans les poches de sa victime, un paquet de cigarettes. Il en alluma une en souriant d'un air sadique avant de réfléchir à un plan cruel. N'était-il pas le dieu de la boisson, et celle-ci n'était-elle pas très inflammable ? Oh, oui.

Doucement, il alla s'installer sur le toit d'un bâtiment, sa clope toujours aux lèvres. Il vida une bouteille de vodka au sol qu'il avait volée à un clochard. Se concentrant tranquillement, il fit couler la petite couche d'alcool au sol où se tenait ses ennemis.

Il se leva, enlevant sa casquette.

« Vous me cherchez ? » s'écria-t-il.

Les hommes pointèrent leurs armes sur lui et il éclata de rire. Il jeta sa cigarette sur les briques de la ville. Elles s'enflammèrent d'un seul coup.

Explosion. Incendie.

C'était surtout l'odeur de la chair brûlées qui le rendait extatique, mais il s'enfuit de la ville nord sans y prêter attention, fier de s'être échappé avec un magnifique coup de théâtre ! Ses quelques plaies lui faisaient un peu mal, mais il était tellement dérangé qu'il ne les sentait guère.

Désolée xD Je contrôle l'alcool et il faut bien que je me serve de mon pouvoir … Je suis un dieu, non ?



----------------------------------------------------------


I cry when angels deserve to die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Dans la forêt





Kimura
Administrateur
Mar 28 Oct - 9:00



Vaincre le mal par le

mal

Je pensais pouvoir voir un peu de sang voler dans les airs, du moins, quelques choses de sanglant, mais non. Le dieu avait subitement disparu, troublant la plus par des gens qui le cherchaient du regard. Malgré tout, nous savions tous une chose maintenant : l'adversaire n'était pas n'importe qui, mais bel et bien dieu de ses sales dieux. La colère montait en moi, je voulais le déchirer, le détruire, le décapiter, le tuer. Regardant autour, les autres mercenaires ne le trouvaient pas, pourtant, il y avait une belle petite goutte de sang à terre. Assez minime, mais elle ne pouvait pas échapper à mes yeux. Mais rapidement, la plus part des humains autours se mirent à légèrement paniquer puisqu'ils ne voyaient plus le dieu, peur probablement de mourir, mais je n'allais pas abandonner cette chance unique de me venger, oh non, je voulais au moins le battre jusqu'à teindre le sol de son sang.

Traversant rapidement la foule, j'entendis un bruit louche, je ne pouvais pas dire de quel genre exactement, mais il n'était définitivement pas normal. Mais les voix des autres l'enterraient, ce que m'empêchais de bien distinguer et de séparer des sons qui n'étaient pas aux mortels. Puis, en m'éloignant un peu de la foule, je vis un homme à terre, les côtés exploser, littéralement. M'approchant rapidement, il manquait plusieurs choses à cet homme. Le tour de sa tête, ses cheveux étaient écrasés dans un cercle, ce qui supposait qu'il portait une casquette, qui n'était pas là. Et puis à son allure, il n'était pas un civile, et tout bon chasseur sait que se promener sans son arme n'est jamais très bon.

Lorsque je voulus avertir les autres du potentiel danger, aperçue un homme sur un toit, clope à la bouche avec une casquette qui vidait un quelconque liquide au sol, près du rassemblement. Rapidement, je savais exactement ce qui allait se produire, alors je me relevais de ma position et me cachais le plus loin possible, car si j'en faisais part aux autres, le dieu saurait que je l'ai à l'œil et se méfierait de moi en m'évitant, alors que comme sa, je pourrais le suivre et le tuer. Une fois assez loin du danger, l'homme enlevait sa casquette, non à ma surprise, le dieu s'y trouvait dessous.

'' Vous me cherchez ? '' S'écria-t-il.

Puis, il jetait un briquet au sol, qui se mit à rapidement consumer le liquide qui devait être en fait de l'alcool pendant que les autres, essayaient de le tirer. Le feu pris dans le bâtiment et avançait aussi vers les mercenaires sans pitié. Beaucoup criaient et fuyaient. Ils étaient vraiment lâches de fuir de la sorte sans se battre, de vraies fillettes. Par la suite, je suivis à pas de loup de le dieu qui avait pris le moment pour fuir la ville, mais il n'allait pas aller très loin, il n'allait même pas traverser la frontière que je lui en collerais une entre les deux yeux.

Plus il avançait, plus je le rattrapais. Ce dieu avait quelques blessures, mais il semblait s'en soucier guère. Puis, je sortis mon fusil et visais son dos, le côté du cœur, espérant bien mettre fin à ses jours rapidement. Appuyant sur la gâchette, une énorme explosion de produit, me déstabilisant lors de ma tire qui ne put qu'aller dans le mollet du dieu. Bon, c'était mieux que rien, je n'allais tout même pas me plaindre de l'avoir touché. Pour m'assurer de bien me défendre contre cet être, je sortis mon deuxième fusil et le pointais, comme l'autre, sur le dieu.

'' Alors on espère fuir après avoir crée un tel vacarme ? '' Exprimais-je avec insolence.

Les bourrasques de vent étaient plutôt violentes, amenant le feu dans la forêt avec l'odeur de cadavres brûlés. Cette senteur me levait un peu le cœur, mais je n'avais pas le temps d'y penser, seulement tuer ce qui était devant moi. Et puis, je me préparais à une offensive venant du type, mais de toute façon, il allait mourir, peut importe si je mourais ou non. Mes balles n'étaient pas de simples balles, elle était enduite d'un poison d'une créature que j'avais consenti à laisser en vie. Ce poison agissait sur n'importe qui, j'avais fait des tests sur pleins de sujets et semblait bien marché, surtout lors du trouble de la vue de celui qui le subissait. Souriant, je me mis à tirer dans sa direction, espérant au moins le retoucher une autre fois.

'' Si tu pensais pouvoir de fondre dans la masse, tu as eu tort, surtout de nous sous-estimer, nous les humains. ''


----------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec mes plantes Vegans

Feuille de personnage
Pouvoirs : L'alcool et, étrangement, c'est pratique





Zero
Modérateur
Sam 14 Fév - 16:53



Vaincre le mal





Zero entendit une explosion puissante, suivie d'une friction contre sa botte en cuir épais. Il semblait s'agir d'une balle, et celle-ci sembla se loger entre sa semelle et sa chaussette. Désagréable sensation, c'était probablement pire qu'un caillou dans une chaussure.

- Alors on espère fuir après avoir crée un tel vacarme ? cracha une voix insolente. La petite chose humaine.

- La fuite est le propre de l'homme, chéri.

Le chéri en question possédait deux revolvers tenus droits en direction du dieu alcoolique. Il parut, un instant, légèrement dégoûté par l'odeur de chair brûlée - odeur que son ennemi ne sentait même pas. Un léger sourire, très prétentieux, apparut sur son visage pourtant lorsqu'il tira une deuxième fois. Zero soupira et évita de justesse, malgré ses plaies et l’inconfortable passager de sa chausse, les projectiles.

« Si tu pensais pouvoir de fondre dans la masse, tu as eu tort, surtout de nous sous-estimer, nous les humains. »

Il ne s'intéressa pas réellement au sens de ses phrases - qui n'étaient plus qu'un blabla orgueilleux pour lui. Il sentait ses blessures se régénérer très lentement. La sensation des gales qui se formaient devait probablement être l'un des points les plus emmerdant à être un dieu : sentir tout ce qui se passait dans son corps, c'était dégoûtant.

Pour éviter que le petit humain se décide à lui tirer dessus - et à réussir - la divinité augmenta le taux d'alcool dans son sang à plus que la limite permise pour conduire. Il profita de sa déstabilisation pour s'approcher rapidement de lui, de lui voler ses armes - facilement, car il était ivre - et en coller une sur son front.

« Tu t'es bien battu, jolie chose. Dommage que tu sois un sale tricheur. Des balles empoisonnées et une armée de mercenaires à tes services pour me tuer, ce n'est pas ce que j'appelle un combat égal. »

Il retira le fusil de la tête de l'humain, puis en sortit les balles qu'il enfonça dans ses poches. Si elles l'avaient touché lors de la fusillade en ville, il parviendrait à trouver un antidote avec l'échantillon de venin qu'il possédait maintenant. Il redonna les revolvers désarmés à l'être, qui était de toute façon inoffensif avec tant d'alcool dans son sang.

« Vous, les humains, vous détestez les dieux pour vous avoir mis sur cette terre. Je peux être d'accord avec toi sur ce point : jamais les miens n'auraient dû enfermer ton espèce ici. C'était inutile : l'humanité se détruisait déjà assez d'elle-même .. Elle n'avait pas besoin de notre aide pour disparaître. »

Il sourit.

« Et puis, ça aurait été plus drôle de vous voir mourir sans qu'on ait fait quoi que ce soit. Vous n'auriez pas pu en prendre à d'autres qu'à vous-mêmes. J'en aurais ri, crois-moi. La seule chose bonne que vous n'ayez jamais créée, c'est l'alcool. Et le sexe, bien sûr. »

Il embrassa doucement l'insolent homme, sur les lèvres, évidemment, profitant de son ivresse pour faire de lui ce qu'il voulait.

« Passe une bonne gueule de bois. »

Il se redressa puis parti d'un coup de vent, beaucoup trop loin pour que l'autre puisse le rattraper. Il n'en avait pas eu l'air, mais il était énervé. Il se ramasserait bien une prostituée sur le chemin pour calmer ses envies meurtrières.

Bon .. Moi je crois que c'est fini ;) Tu peux poster une réaction mais nous sommes tous les deux vivants, en bonne forme, et Zero est trop loin pour que tu le rejoignes. Je crois que ça fini bien un RP !


----------------------------------------------------------


I cry when angels deserve to die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Dans la forêt





Kimura
Administrateur
Ven 20 Fév - 16:06



Vaincre le mal par le

mal

La rage m'envahissait tant. Je ne savais plus quoi faire exactement. Ce dieu me mettait dans une fureur noire. Il avait réussi à éviter les balles mortelles, à mon grand désespoir. J'aurais dû lui sauter à la gorge au lieu d'essayer de l'atteindre avec une arme qui n'a jamais 100% de précision, malgré ma dextérité à viser. Je lui en voulais, déjà d'avoir saccagé et mit à feu et à sang la Ville de Nord, mais d'exister aussi. Ceux-ci ne devaient pas prendre les humains comme de simple divertissement, c'était horrible et sans cœur. Même si certains dieux n'avaient pas la même philosophie que ce fou, ils n'étaient tous rien d'autre que des êtres qui n'auraient pas dû voir le jour. Je dirais aussi que les humains étaient eux des monstres, en détruisant et en faisant la guerre, mais c'est ce que l'on appelle la nature de l'humanité.

Pestant d'avoir manquer mon coups, je m'apprêtais à sortir le couteau de ma poche arrière. Mon sang se mettait à bouillonner et à traverser chaque veine de mon corps, sentant presque les palpitations de rage de mon cœur dans mes tempes. Mais lorsque je déposais mon arme gauche dans son fourreau, ma vision se mit à être confuse. Mes jambes ne semblaient plus vouloir soutenir mon corps. Perturbé de cet étrange changement, je levais mes mains pour les voire, tremblante et dédoublé. Échappant mon arme droite au sol, mes genoux cédèrent et me firent mettre au sol, la tête brûlante et douloureuse. J'avais extrêmement chaud, j'avais de grandes difficultés à réfléchir. Cherchant du bout de mes doigts mon arme au sol, je la vis se faire prendre par mon assaillant. Bordel, c'était de sa faute. J'ignorais comment, mais avec son pouvoir, il avait dû faire quelque chose, c'était certain. Je voulais le tuer, vraiment le tuer.

À ce même instant, il pointa ma propre arme contre mon front. Ma vue était trop obstruite par le pouvoir, qui avait fait en sorte que mon corps soit bizarre, pour que je puisse bien distinguer quel visage il avait à ce moment. Mais je pouvais dire qu'il n'était certainement pas enchanté. Tout cela m'importait peu de toute façon, mourir comme un martyre, jamais, mais pour avoir essayé de délivrer les humains, je pouvais l'accepter ainsi.

''Tu t'es bien battu, jolie chose. Dommage que tu sois un sale tricheur. Des balles empoisonnées et une armée de mercenaires à tes services pour me tuer, ce n'est pas ce que j'appelle un combat égal.''

''Il n'y a jamais eu de combat égal.'' Bien que j'aie voulu lui dire ces paroles, mon cerveau n'en faisant rien, je les avais juste pensées. J'aurais pu mourir si le dieu l'avait vraiment voulu, sauf qu'il retirait simplement me pistolet pour y prendre les balles et les mettre dans ses poches. Je ne pouvais plus du tout analyser se qu'il faisait, je ne pouvais entendre ses paroles qui semblaient tout droit sortit d'une bouteille, ou même dans un casque sous l'eau.

''Vous, les humains...D'accord avec toi sur ce point.. Enfermer ton espèce ici. ...Détruisait déjà...D'elle-même ... Disparaître.''

Mes sens commençaient à s'endormir, même moi, j'avais de grandes difficultés à rester éveiller avec le mal de chien que j'avais quand même. Pour le reste de ses dires, je ne vis que ses lèvres bougées, sans entendre le moindre son, sauf lorsqu'il s'approcha de moi, vraiment trop près pour finalement m'embrasser. La nausée sur le coup monta en flèche, mais j'étais trop faible pour lui déglutir dessus. Mais avant de tomber dans le sommeil, mes oreilles ont pu déchiffrer enfin sa dernière phrase.

''Passe une bonne gueule de bois.''

Ah le salop, il m'avait alcoolisé. Je n'allais pas l'oublier, le Dieu de L'Alcool. Je m'en souviendrais jusqu'à notre nouvelle rencontre. J'étais décidé, le tuer serait un de mes premiers objectifs. Ce n'était pas fini, et se ne sera jamais terminé.

----------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Vaincre le mal par le mal [with Zero]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: RP terminés-
Sauter vers: