:: Niflheim :: Centralis civitatem Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Wrong Mail [ Zero ]

avatar
Localisation : Partout, même chez toi

Feuille de personnage
Pouvoirs : Voler





Maxwel
Administrateur
Lun 1 Sep - 18:34

Wrong Mail


Je détestais la grande ville. La population trop élevée, les foules agglutinées partout, je n'appréciais vraiment pas. Mais aujourd'hui, pour le bien de mon travail, je devais aller livrer un colis chez une personne qui habitait près de la ville centrale, mais je devais passer par le centre pour m'y rendre. Avant d'y aller, je pris un long manteau noir qui cachait tout mon dos et mes ailes noirs et qui stoppait jusqu'à mes chevilles et le courrier que je devais porter. Arrivant enfin aux portes de la ville, je soupirai avant d'entrer dans la population de masse.

J'ignorais ou aller précisément, alors je devais demander au marchand ou étais l'adresse qui était sur le courrier. M'indiquant le chemin pour y aller, je pris la direction pour me rendre finalement à une intersection qui montrait un chemin vers la droite et la gauche. Je ne me rappelais plus ce que le commerçant m'avait dit donc je pris la gauche. Pendant presque 30 minutes, je marchais tout droit jusqu'à ce que j'aperçoive un bâtiment ressemblant bien a une maison. Heureux d'y être enfin, je me dirigeai vers lorsqu'une fois devant, je vis que ce n'était pas une maison, mais un vraiment énorme manoir (Foutu riche). Même si j'étais intimidé par la grandeur de celle-ci, je m'y dirigeai sans difficulté et y sonnai. J'attendais le propriétaire lorsque je regardais l'adresse qui y était écrite. Ce.N'était.Pas.La.Bonne. Un peu paniqué, je m'apprêtais à partir lorsque la porte s'ouvrit.

- Pardon, je me suis trompé d'adresse.Dis-je.


----------------------------------------------------------



Life is really simple

but we insist



on making it complicated



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec mes plantes Vegans

Feuille de personnage
Pouvoirs : L'alcool et, étrangement, c'est pratique





Zero
Modérateur
Sam 6 Sep - 23:54



Wrong Mail



Zero avait passé, étrangement, une bien calme nuit. Il s'était mis au lit vers minuit, après avoir découpé soigneusement sa dernière conquête et avoir vendu ses morceaux au boucher du coin, pour passer une nuit vide de tous rêves ou cauchemars - il fallait prendre en note que ces derniers ne lui arrivaient jamais.

Au matin, vers dix heures peut-être, il fut sorti de sa torpeur par la sonnerie aristocrate du porche. Surpris, il se leva et enfila ses vêtements civils. Rarement il lui arrivait d'entendre la mélodie du carillon : il ne pouvait donc pas se faire une idée de qui serait derrière la porte. Peu importe. Il se doutait déjà qu'il le ramènerait dans son manoir, et s'il était joli, il jouerait avec lui quelques temps.

Il poussa la lourde porte de bois et tomba nez à nez avec une mignonne créature aux cheveux foncés et aux yeux clairs. Il avait l'air d'un chérubin, d'un ange magnifique sur le porche de son manoir.

« Pardon, je me suis trompé d'adresse » dit-il.

Zero haussa les épaules avec un demi-sourire très naturel.

« Ce n'est pas bien grave. »

Il jeta un coup d’œil aux papiers que transportaient le jeune homme. Il reconnut immédiatement l'adresse : c'était justement celle de celui qui avait fini en steak tartare au courant de la nuit.

« Je connais la personne à qui vous vouliez porter ces papiers. Elle est malheureusement absente pour l'instant. »

Il tendit son bras.

« Je peux lui remettre si vous voulez. »


----------------------------------------------------------


I cry when angels deserve to die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Partout, même chez toi

Feuille de personnage
Pouvoirs : Voler





Maxwel
Administrateur
Dim 7 Sep - 0:20

Wrong Mail


Je ne semblais pas beaucoup l'embêter puisqu'il ne me criait pas dessus comme la plus part des gens lorsque je livrais un courrier à la mauvaise adresse à ce genre d'heures.

Ce n'est pas bien grave, me dit-il.

Un peu, disons mal à l'aise, je feins un petit rire nerveux à peine audible avant que le propriétaire de cette énorme maison regarde l'adresse sur le colis d'un air songeur. Après quelques secondes d'attente-là comme un piquet, l'homme détourna son regard du courrier.

Je connais la personne à qui vous vouliez porter ces papiers. Elle est malheureusement absente pour l'instant.

Mais pourquoi sa tombe sur ce jour ? Pourtant, il devait être là aujourd'hui, s'était même, selon mon patron, le matin à cette heure qu'il voulait se le faire livrer. Peut-être un imprévu, mais bon, j'ai dû avoir l'air ridicule, vraiment.

-Je peux lui remettre si vous voulez.

Je n'avais pas trop d'autres choix, puisqu'il affirmait qu'il connaissait son propriétaire, je devais lui faire confiance.

- Cela m'aide beaucoup, je vous en remercie.

La journée était vraiment chaude, trop chaude et je ne voulais pas à avoir à rester près de la ville à chercher le client, alors faire cette rencontre m'a vraiment été utile. Lui tournant le dos, prêt à partir, je soupirai en me faisant un peu de vent avec ma main.



----------------------------------------------------------



Life is really simple

but we insist



on making it complicated



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec mes plantes Vegans

Feuille de personnage
Pouvoirs : L'alcool et, étrangement, c'est pratique





Zero
Modérateur
Dim 7 Sep - 0:29



Wrong Mail




« Cela m'aide beaucoup, je vous en remercie. »

Il saisit les papiers.

Devant lui, le jeune homme semblait crouler sous la chaleur. Effectivement, lorsqu'il s'apprêtait à repartir, il se mit à se ventiler avec sa main. Ce point donna une idée ingénieuse à Zero :

« Attends. »

Il marqua une pause.

« Vous avez chaud, pas vrai ? Je peux vous offrir à boire, si vous le voulez.

Il tenta de garder son ton le plus doux et gentil possible - c'était plus difficile qu'on le croyait : la chaleur influençait un peu le comportement des gens, et Zero devait donc refréner son impatience. Il voulait juste que l'ange - car il avait l'air d'un - entre dans son château.

« De plus, il fait frais à l'intérieur. »

Et c'était la vérité. Surtout dans la cave - mais il espérait que le livreur n'ait pas à y mettre les pieds avant la fin de la semaine.


----------------------------------------------------------


I cry when angels deserve to die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Partout, même chez toi

Feuille de personnage
Pouvoirs : Voler





Maxwel
Administrateur
Dim 7 Sep - 0:47

Wrong Mail


- Attends.

Cette phrase m'interpellait. Surpris, je me retournai vers l'homme pour savoir ce qu'il avait à me dire.

-Vous avez chaud, pas vrai ? Je peux vous offrir à boire, si vous le voulez.

Cette demande me semblait bienvenue, il faisait une chaleur pas croyable, mais j'avais beaucoup de boulot et je ne voulais pas prendre du retard, surtout avec mes horaires serrer et mon boss pas très sympa. Je m'apprêtais à lui dire que je ne pouvais pas, mais il continua.

-De plus, il fait frais à l'intérieur.

Maudit soit la terre ! Je devais vraiment y aller, mais quelques minutes pour boire et se rafraîchir ne fait pas ne mal, non ? Je détestais être dans une situation où je devais mettre mon devoir de côté. Je fis un sourire en coin avant de revenir vers celui-ci.

- Si vous, je ne vous dérange pas, j'accepte votre proposition.

Maintenant, je devais le suivre, car quand ont n'est invité pour la première fois, on ne connait pas l'endroit.


----------------------------------------------------------



Life is really simple

but we insist



on making it complicated



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec mes plantes Vegans

Feuille de personnage
Pouvoirs : L'alcool et, étrangement, c'est pratique





Zero
Modérateur
Dim 7 Sep - 11:38



Wrong Mail



Le jeune homme lui fit un léger sourire et revint vers lui. Zero était définitivement satisfait.

« Si vous, je ne vous dérange pas, j'accepte votre proposition. »

Il baissa la tête pour cacher son air des plus contents avant de la relever avec un sourire plus doux.

« Puisque c'est moi qui propose, vous ne dérangez pas, voyons ... »

Il le fit entrer dans son manoir et le guida à travers les corridors gris clair : la température était beaucoup plus froide entre les murs, comme il l'avait prédit. Le demeure semblait antique, probablement bâtie de pierres et de bois, comme bien des bâtisses dans le monde d'illusion. Elle restait cependant en très bon état, mais aussi très grande, ce qui montrait que le propriétaire était richissime.

Il les dirigea vers le salon : une immense pièce avec un plafond cathédrale et une immense fenêtre qui donnait vue au jardin. Ce dernier s'étendait jusqu'à l'horizon et chaque parcelle était détaillée et magnifique.

Zero offrit un fauteuil à son invité puis lui demanda :

« Que voulez-vous à boire ? »

Il lui offrit un sourire charmeur, mais pas indiscret, juste très classe et magnifique.


----------------------------------------------------------


I cry when angels deserve to die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Partout, même chez toi

Feuille de personnage
Pouvoirs : Voler





Maxwel
Administrateur
Jeu 18 Sep - 19:20

Wrong Mail

Ma réponse semblait satisfaire le propriétaire des lieux, même s'il voulait le cacher, j'ai toujours sus remarqué les subtilités. Remontant la terrasse, celle que je venais de quitter plutôt, l'homme m'assurait que ça ne lui dérangeait pas de m'accueillir chez lui. Pour être si récessif à recevoir un inconnu, il devait en avoir déjà eu beaucoup chez lui, surtout que les gens ont commencé à ne faire confiance qu'à eux-mêmes. Maintenant, un peu moins confiant sur ma décision, je continuai toute même à la suivre dans son énorme demeure en prenant le temps d'examiner chaque passerelle de cette maison. L'on pouvait voir l'architecture ancienne faite il y a plus de 50 ans du moins, en de plus, il faisait plus frais à l'intérieur qu'à l'extérieur. Cet homme n'était pas un menteur en disant que dans son manoir, c'était mieux que l'extérieur, mais à force de me promener ici, j'avais une désagréable sensation que l'endroit cachait encore plus de secrets que ce que je ne pouvais pas imaginer.

Le temps de mes réflexions et nous étions déjà dans un grand salon digne d'une salle de bal. Impressionnant mais il manquait un peu de vies, c'était sombre mais je n'aurais jamais envie de passer mes journées ici. Voyant que l'homme m'invitait à m'asseoir sur un fauteuil, je tournai mon regard vers ce qu'il me démontrait, mais je ne voulais pas trop, je préférais être debout, mais je ne pus simplement lui faire signe que non qu'il entamât déjà sa phrase.

Que voulez-vous à boire ?Dit-il en m'offrant un sourire.

Un sourire qui me semblait, non-moqueur, mais plutôt emplit de sous-entendu que je n'arrivais pas à déchiffrer. Soupirant doucement d'être maintenant à l'air frais, je me dirigeais vers la fenêtre qui donnait sur un énorme jardin pour ensuite faire face à mon hôte.

De l'eau. Ce sera amplement suffisant, je vous remercie.

Toujours devant la vitre, le soleil parvenait à percer et à venir jusqu'à l'intérieur, ce qui m'éblouissait durant une fraction de temps. Le soleil... Je devais partir avant qu'il ne soit trop haut dans le ciel, j'avais quelques colis à livrer encore. Pendant plusieurs minutes, je continuais d'observer l'extérieur, d'un air songeur, oubliant presque tout ce qui m'entourait.


----------------------------------------------------------



Life is really simple

but we insist



on making it complicated



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec mes plantes Vegans

Feuille de personnage
Pouvoirs : L'alcool et, étrangement, c'est pratique





Zero
Modérateur
Sam 20 Sep - 19:09



Wrong Mail



Le jeune homme se dirigea vers la fenêtre en soupirant, sûrement soulagé d'être à l'air frais. Il sembla l'observer durant un instant puis se retourna vers le propriétaire du château.

« De l'eau. Ce sera amplement suffisant, je vous remercie »

Zero lui sourit de nouveau et se déplaça vers la cuisine presque entièrement vide. C'était différent de sentir les battements de cœur de quelqu'un d'autre résonner entre les murs de la bâtisse. Il n'appréciait pas être seul et la présence de son invité l'émerveillait. Il devait demeurer avec lui maintenant. Il préférait encore le tuer plutôt que de le laisser partir. Comme tous ses anciens colocataires, il fallait l'avouer.

Il remplit un grand verre d'eau et le ramena à son invité. Pour lui-même, il saisit une bouteille de vin rouge et une coupe. Doucement, mais pas si subtilement, il se glissa derrière le garçon et déposa sa boisson sur le solide rebord de la fenêtre. Il alla s'asseoir sur un fauteuil après. Il vida tranquillement son alcool écarlate dans sa coupe et la tourna sur elle-même. Il absorba l'arôme et but une gorgée : il était correct.

« Vous ne m'avez pas dit votre nom. » remarqua-t-il en fixant son verre.

La couleur ressemblait énormément à du sang, ça devait être la raison pour laquelle il préférait cette boisson à l'alcool clair. Les teintes étaient magnifiques et subjectives.

« Pour ma part, je me prénomme Zero. » annonça-t-il poliment, car on ne demande pas le nom de quelqu'un avant de s'être présenté.


----------------------------------------------------------


I cry when angels deserve to die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Partout, même chez toi

Feuille de personnage
Pouvoirs : Voler





Maxwel
Administrateur
Dim 21 Sep - 13:18

Wrong Mail


Onibulé par l'extérieur et plongé dans mes pensées, je ne vis pas l'homme venir subitement vers moi et déposer le verre d'eau qui m'était destiné, me provocant un léger sursaut. Cette personne était étrange, ma tête n'arrêtait pas de me dire de me méfier de lui, mais pour l'instant, il n'avait été qu'accueillant, alors j'étais un peu confus en prenant mon verre tout en l'observant quelques instants tandis que le propriétaire des lieux avait pris place dans l'un des fauteuils de cet énorme salon. Hésitant, je pris une gorgé en silence, un silence qui m'était désagréable, j'étais sûr de pouvoir entendre tout ce qui pouvait se passer ici tellement que le manoir semblait vide et résonnant. Le mouvement de tourbillon que faisait la coupe de vin de l'homme, le soleil briller, l'air remontant les murs de la maison. Je cherchais peut-être un bruit précis, mais ceux-ci étaient normaux, donc je n'avais pas d'autre inquiétude à avoir que de me préoccuper du temps. Prenant mon verre en buvant un peu, l'homme richissime semblait fixer ardemment sa coupe tout en me posant une question.

Vous ne m'avez pas dit votre nom.

Bien entendu que je ne lui avais pas dit, si les gens savaient mon nom, j'en aurais beaucoup d'ennemi, malgré le fait que j'ai essayé de sauver les humains, la plus part n'aime tout simplement pas les dieux, surtout ceux qui on crée Illusion, moi en sommes. Alors exprimer mon nom complet ici, je ne pouvais pas, je ne voulais pas subir le même traitement que j'avais reçu la première journée sur ce monde : les humains avaient voulu me couper les ailes tout en me battant, mais j'avais survécu grâce à Elénoe, mais leurs actes, je leur avais pardonné, je pouvais comprendre cette haine indescriptible contre nous les dieux. Nous avons volé leur avenir, leur famille, leur histoire et surtout, leur vie.

Finissant mon verre d'eau en le déposant au même endroit qu'il était au début, je m'appuyais sur le mur en regardant mon opposant, prêt à lui dire mon nom, mais il dit le sien en premier.

Pour ma part, je me prénomme Zero.

Je croisais les bras en regardant Zero. Quel drôle de nom.

Enchanté de vous connaître, vous pouvez m'appeler Max, tout simplement.

Ainsi, ils existaient des milliers de possibilités pour mon nom, alors je resterais un humain le temps que je retourne travailler. Retroussant mon collet de mon manteau en longeant mon regard sur le ciel à l'extérieur, le soleil était devenu assez haut, indiquant mon départ imminent.

Je dois y aller maintenant avant que l'heure ne soit trop avancée, j'ai beaucoup de livraisons à faire aujourd'hui.

M'avançant jusqu'au propriétaire nommé Zero, je lui tendis ma carte, celle de l'entreprise à laquelle je travaillais.

Je vous remercie de m'avoir accueil Zero, je vous dois beaucoup, pour le colis, et votre hospitalité, alors j'espère vous rencontrer un autre jour.

Sur cette phrase, je me dirigeais lentement vers le couloir menant vers la sortie.

 


----------------------------------------------------------



Life is really simple

but we insist



on making it complicated



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec mes plantes Vegans

Feuille de personnage
Pouvoirs : L'alcool et, étrangement, c'est pratique





Zero
Modérateur
Dim 21 Sep - 21:41



Wrong Mail



Il croisa ses bras en regardant le dieu, comme intrigué par son nom.

« Enchanté de vous connaître, vous pouvez m'appeler Max, tout simplement. »

Zero baissa la tête en souriant. Max, quel nom simple ! Cachait-il sûrement un lourd secret, ça devait n'être qu'un surnom utilisé pour cacher une identité ou juste une façon de creuser un fossé entre les deux hommes. Le jeune homme ne tenait donc pas à développer leur relation. Très bien.

« Je dois y aller maintenant avant que l'heure ne soit trop avancée, j'ai beaucoup de livraisons à faire aujourd'hui. »

Le propriétaire fronça les sourcils mais regagna un visage indifférent lorsque son invité lui tendit sa carte. Il la tourna entre ses doigts pour observer ses différentes facettes, presque intrigué par le bout de papier.

« Je vous remercie de m'avoir accueilli Zero, je vous dois beaucoup, pour le colis, et votre hospitalité, alors j'espère vous rencontrer un autre jour. »

Dans un monde parfait, le dieu lui sourirait et le laisserait partir en espérant qu'il revienne, mais Illusion était loin de la perfection si précieuse aux yeux du brun. Il grondait en lui-même, méprisant le fait que le jeune homme le quitte si rapidement. Au moment où il allait franchir l'entrée menant au couloir, Zero se matérialisa aux côtés de sa pauvre victime, le bras contre le mur, l'autre maintenant la poignée qui aurait dû être tournée. Il l'avait emprisonné entre son corps et la porte.  

« Reste avec moi. » grogna-t-il. « Tu n'as pas à aller porter tes colis. Je le ferais à ta place, mais tu ne sortiras pas d'ici. »

Il le tutoyait pour lui montrer qu'il ne le considérait plus avec respect, qu'il serait insignifiant pour lui s'il se comportait de manière désagréable.

Sa voix respirait le calme, mais il était enragé. Il sortir de ses poches la clé de la serrure et la verrouilla, condamnant son invité à demeurer avec lui. Il recula et retourna s'asseoir dans son fauteuil, légèrement plus serein.

« Tu as faim ? » fit-il, ignorant le fait qu'il venait de séquestrer un homme. « Je ne mange pas beaucoup, mais je peux te préparer quelque chose. »

Il avait un sourire doux, il semblait presque gentil à ce moment.



----------------------------------------------------------


I cry when angels deserve to die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Partout, même chez toi

Feuille de personnage
Pouvoirs : Voler





Maxwel
Administrateur
Mer 24 Sep - 18:56

Wrong Mail

J'étais presque à l'entrée lorsque je vis une ombre apparaître soudainement près. Surpris, je me reculais pour voir de quoi il s'agissait. J'en fus la bouche bée. Zero était apparu si rapidement et dégageait une aura très noire. Sa main était sur la poignée, m'empêchant de la tourner. Incrédule, je fronçais les sourcils en me demandant quel était son problème.

Reste avec moi. » Grogna-t-il. « Tu n'as pas à aller porter tes colis. Je le ferais à ta place, mais tu ne sortiras pas d'ici.  

Son ton m'indiquait qu'il ne plaisantait pas, qu'il n'avait aucunement l'intention de me laisser partir. Pour accentuer le fait que je devenais, de plus, en plus prisonnier, il verrouillait la porte. Alors comme ça, fini de jouer la comédie, mon instinct avec donc raison. De plus, ce qu'il venait de faire plutôt, sa téléportation confirmait qu'il n'était pas humain ni Créature D'Illusion et puis s'il avait été un esprit ou un dieu déchus, je l'aurais ressenti. Restant sur mes gardes, je le suivis du regard jusqu'à ce qu'il retourne s'asseoir sur son fauteuil, d'un air plus calme.

Tu as faim ? Je ne mange pas beaucoup, mais je peux te préparer quelque chose.

Ce gars avait définitivement un problème. S'il pensait que j'allais rester sagement dans cette maison en attendant peut-être de mourir, il se trompait, j'avais des projets et ce n'était pas une personne comme lui qui allait m'en empêcher. Mais pour l'instant, je devais jouer stratégique, pour m'en sortir contre ce genre d'adversaire, pour qui je n'avais visiblement aucune chance tout seul. Respirant doucement pour reprendre mon calme, j'adressais a mon tour un sourire paraissant assez vrai a mon vis-à-vis.

Bon, alors j'accepte, n'importe quoi serait bon.


----------------------------------------------------------



Life is really simple

but we insist



on making it complicated



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec mes plantes Vegans

Feuille de personnage
Pouvoirs : L'alcool et, étrangement, c'est pratique





Zero
Modérateur
Mer 24 Sep - 20:31



Wrong Mail



Enchanté par le semblant d'obéissance de Max face à sa captivité, Zero sourit. Il croisa les jambes sur son fauteuil, attendant une réponse de son prisonnier.

« Bon, alors j'accepte, n'importe quoi serait bon. »

Il avait un sourire presque vrai, et le dieu s'y accrocha. Il savait au fond de lui que c'était faux, mais il préférait se mentir à lui-même plutôt que de s'enrager face à sa magnifique trouvaille. Il se leva et se rapprocha de lui, passant une le derrière de sa main froide contre sa joue.

« Tu aimes la viande ? Je comptais t'en préparer. »

Au contact, Zero comprit que quelque chose clochait. Le touché de la peau était trop doux et pas assez vivant pour être humain. Ce n'était pas un esprit, ni un dieu - il les connaissait tous. Aurait-il pris entre ses filets un ange déchu ? Son expression se fit plus grave. Il se rappela de Maxwel, celui qui avait trahi les siens pour le bien des humains. Mais ça ne pouvait pas être lui, pas vrai ?

Sa main glissa du visage de sa proie et il sourit doucement.

« Maxwel » murmura-t-il si faiblement que même le vent contre les murs étaient plus bruyant. On aurait plutôt cru à un souffle léger qui s'échappait de ses lèvres qui bougeaient pour former un mot silencieux.

Il quitta la pièce en laissant son ange seul derrière. Il rejoignit les cuisines et s'apprêta à couper sa viande. Il aimait trancher des morceaux frais, séparer les os de la graisse et des muscles. Ça lui faisait penser à ses séjours en cave, et ça l'amusait plus qu'autre chose. Il finit de préparer la chair et commença à cuisiner, assaisonnant légèrement le filet de porc.

« Max, que fais-tu ? » demanda-t-il avec une voix forte pour qu'il l'entende. Même si il était loin, l'écho des murs de la maison porterait les paroles. Et il ne pouvait pas être à l'extérieur, il avait barré les issus.

« Viens me rejoindre. » ordonna-t-il, toujours concentré sur ses plats.  


----------------------------------------------------------


I cry when angels deserve to die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Partout, même chez toi

Feuille de personnage
Pouvoirs : Voler





Maxwel
Administrateur
Ven 26 Sep - 1:56

Wrong Mail

J'ignorais si ma mascarade avait fonctionné, mais lorsqu'il s'approchait en se levant de son fauteuil en ma direction, j'eus un mouvement de recul. Bien qu'inutile, j'étais déjà bien près du mur. Une fois devant moi, il passait le dos de sa main contre ma joue. La sensation était vraiment désagréable, j'aurais voulu lui dire de ne pas me toucher ou bien le faire reculer, mais je n'en eus pas le courage, je ne fis que l'observer.

Tu aimes la viande ? Je comptais t'en préparer.

De la viande, cela me semble presque louche qu'il me le demande. Surtout que de la façon d'on il le dit, c'était comme s'il avait prévu que je resterais, confirmant ma méfiance envers ce type, Zero. Même s'il me menaçait de me tuer, je n'allais pas m'éterniser ici, au grand jamais, pas dans un endroit aussi sobre et devenu aussi glauque que le propriétaire. Un peu impatient, je vis que le regard de mon bourreau devint un peu plus dur. Peut-être avait-il remarqué que je jouais la comédie, pourtant, sa main se retira enfin de mon visage et il prit une direction qui était probablement celle vers la cuisine. Mais avant qu'il ne parte, j'avais juré qu'il avait marmonné quelque chose, cependant, il l'avait dit trop bas pour que mes oreilles puissent détecter un quelconque son. Je le fixais jusqu'à ce qu'il quitte la pièce et attendre de ne plus entendre ses pas pour me mettre au travail.

J'avais cherche un objet assez léger mais aussi dur pour ne pas briser. Je ne possédais pas un très grand choix dans cette pièce : divan, meuble en bois très lourd, lampe, rien ne pouvant m'aider à m'échapper. Je pris une grande inspiration et réfléchis sur un moyen de m'en sortir. Calme-toi Maxwel, tu es intelligent, tu trouveras une solution. Prenant une pause, je fis une organisation dans mes idées dans le but de me trouver une sortie lorsque j'entendis les chants des oiseaux qui étaient dans le jardin. Eux étaient libres au moins. Doucement, je m'en approchais en les observants attentivement. Après quelques minutes, j'eus un flash. Mais oui ! Que je pouvais être bête, la fenêtre ! Puisque toutes les sorties sont bloquées, il faut s'en crée une autre. Souriant de ma brillante idée, je pris une chaise et la levais jusqu'au haut de ma tête lorsque j'entendis crier, arrêtant mon élan.

Max, que fais-tu ?

J'essaie de fuir, que penses-tu d'autre que je pourrais faire ?
Avant de balancer la chaise, je dégourdis légèrement mes ailes douloureuses, je voulais les sortirent, mais pour cela, être a l'extérieur était indispensable.

Viens me rejoindre. Ordonna-t-il d'un ton dur.

Comme si j'allais le faire. Ricanant, je lançais la chaise qui alla se fracasser contre la fenêtre qui elle se brisait dans un bruit énorme. Je savais que j'avais peu de temps, mais il suffirait pour me permettre de prendre la fuite. Avant de faire quoi que se soit d'autre, je dis à l'intention de Zero :

Je préfère fuir, et puis d'ailleurs, je suis végétarien.

Sautant a l'extérieur, je courus le plus vite possible, traversant le jardin a grande enjambé jusqu'à la forêt, le seul endroit où je pourrais le perdre de vue et une fois rendu, je continuais ma course endiablée.


----------------------------------------------------------



Life is really simple

but we insist



on making it complicated



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec mes plantes Vegans

Feuille de personnage
Pouvoirs : L'alcool et, étrangement, c'est pratique





Zero
Modérateur
Mar 30 Sep - 19:42



Wrong Mail



Il entendit un grand fracas et une légère panique le prit. Maxwel aurait-il eu l'audace de briser une vitre pour s'enfuir ? Son cœur se serra : il avait commis une horreur. Il aurait dû le tuer au moment même où il avait vu le doute dans ses pupilles claires. Il devait réparer sa maladresse.

« Je préfère fuir, et puis d'ailleurs, je suis végétarien. »

Il ne l'écouta même pas, trop concentré à déjà le rattraper.

Télépathiquement, il ordonna à ses esclaves invisibles de le prendre en chasse pendant que lui saisissait un énorme couteau à dents qui dormait sur le comptoir. La course ne fut pas longue : les esprits, silencieux, avaient rattrapé leur cible subtilement. Maintenant que Zero connaissait son emplacement, il lui suffisait de s'y téléporter.

Il apparut comme un fantôme noble devant sa victime, l'arme blanche pendant sur son côté gauche. Un mélange de démence et de colère brillait dans ses yeux et son sourire aurait fait hurler n'importe qui.

« Maxwel. » accusa-t-il dans sa folie : il ne faisait plus la différence entre le dieu déchu et sa proie à ce stade. « Que faisais-tu si loin de mon château ? Je croyais t'avoir dit d'y rester ! » cria-t-il.

Il empoigna son avant-bras et le ramena vers lui. Son visage dérangé n'était qu'à quelques centimètres de sa pauvre victime et sa lame reposait contre sa gorge. Il semblait enragé, trahi.

« Maxwel, vas-tu m'écouter ? gronda-t-il. « M'obéir, au moins ? Je ne veux pas te faire de mal ! Alors cesse de me provoquer ! »

Il l'enfonça un peu plus et du sang frais coula de la légère coupure. Le dieu la fixa, fasciné par le liquide écarlate. Les anges mortels saignaient donc comme des hommes ?


----------------------------------------------------------


I cry when angels deserve to die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Partout, même chez toi

Feuille de personnage
Pouvoirs : Voler





Maxwel
Administrateur
Mer 1 Oct - 8:56

Wrong Mail

Même en courant comme un fou, je m'avais fait attraper. Même si je prenais des chemins difficiles d'accès, des esprits m'avaient trouvé. Ils m'avaient empoigné les poignets et je ne pouvais vraiment plus bouger, même avec une grande force mental, mes membres ne pouvaient faire un pas avant qu'un esprit vienne le remettre à sa place. J'étais sur le point de sortir mes ailes lorsque Zero apparut subitement près de moi, visible enragé, haineux. Mettre en colère un dieu n'avait pas été ma meilleure idée, mais je n'avais pas peur de lui pour autant.

Maxwel. Que faisais-tu si loin de mon château ? Je croyais t'avoir dit d'y rester ! » Cria-t-il.

Il savait qui j'étais et il continuait de vouloir me ramener dans sa sombre demeure ? N'importe qui de censé, surtout les dieux, auraient voulu ma peau, pas ma compagnie en permanence. D'un même air, il m'empoignait l'avant-bras et m'approchait un peu trop près de lui. Sa prise était forte, elle me faisait légèrement mal, mais je n'allais pas flanchir face à ce fou furieux qui à des problèmes de démence et de contrôle de ses crises de colère, même si je me doutais qu'au départ, il était louche. Avec toute ma volonté, j'étais sur le point de me défaire de sa poigne lorsqu'il sortit un couteau pour me menacer avec à la gorge.

Maxwel, vas-tu m'écouter ? Gronda-t-il. « M'obéir, au moins ? Je ne veux pas te faire de mal ! Alors cesse de me provoquer !

Doucement, il enfonçait un peu plus son arme dans mon cou, y laissant une petite coupure douloureuse. Respirant subitement plus rapidement, je cherchais un moyen sécuritaire de m'en sortir, parce qu'en ce moment, j'étais vraiment dans le pétrin. Prenant un air qui se voulait neutre, l'on pouvait probablement voir que j'avais peut-être un peu peur, oui, personne n'est parfaitement sans émotion quand quelqu'un vous menace de mort presque si vous ne l'obéissez pas. Sur un début de panique, je ramenais mes mains doucement vers le couteau pour l'empoigner, me coupant très profond dans ma main. Rapidement, je réussis à pousser le couteau et à donner un coup de genou dans le ventre du psychopathe. Je reculais le plus possible jusqu'à un bon mètre de distance en dévoilant mes ailes noirs qui était sous mon long manteau noir. Regardant maintenant Zero dans les yeux, je mis ma main droite vers l'avant, montrant bien se qu'il y avait dessus, oh oui, une marque prouvant que l'on avait faire un pacte avec un esprit. Les esclaves de mon vis-à-vis se jetèrent sur moi pour me maîtriser, sauf que lorsque la marque semblait briller, ils s'éloignèrent d'un air terrifier.

Comment veux-tu que moi, Maxwel, avec un dieu qui pense qu'il peut tout faire, en me forçant à rester peut me dire quoi faire ? Dis-je avec insolence.

Peut-être même que le client du courrier que j'avais à livrée avait été tuer par celui-ci, mais il était trop tard pour s'en occuper, maintenant, j'avais besoin d'aide, une chose rare, mais fasse à un dieu, je n'avais vraiment plus d'autre choix. Souriant, je pris une grande inspiration.

Je t'appelle, Reine des Esprits, Élenoe !

Dans un halo rouge, je le vis apparaître, enfin juste sa forme, mais enfin, j'avais peut-être une chance de m'en sortir de ce problème.


----------------------------------------------------------



Life is really simple

but we insist



on making it complicated



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Dans un endroit luxueux et spacieux

Feuille de personnage
Pouvoirs : Elénoe : Esprit du vent et ramener l'âme des morts humains sous forme d'Esprit / Xecers : Tuer tout ce qu'il touche.





Xecers
Fondatrice
Mer 1 Oct - 20:32

I'm here, Baby



Ah ! La température parfaite pour prendre un peu de soleil. Dans mon château, j'étais assise sur mon trône en écoutant le vents traverser les murs de ce vielle endroit. Même s'il était abandonné, il était à moi et moi seule, j'étais la reine, je méritais d'avoir un grand endroit pour ma magnificence. Croisant les jambes, je regardai un esprit voulant se faire pardonner, à genou devant moi, soumis. J'aimais ça être supérieur aux autres, oh oui, mais même avec ses milliers de pardons qu'il me lancerait, il ne resterait pas impuni.

- Pardonnez-moi, s'il vous plaît, je ne l'ai seulement quitté que quelques secondes !

Riant aux éclats, je me relevais de ma chaise royale et me dirigeai vers l'homme d'un air hautain et mis mon pied sur son dos, prenant une position très dominatrice.

- Je ne te demandais pas grand chose, juste surveiller la salle de trésor et tu as osé la quitter quelques secondes ! Honte à toi, inutile !

Faisant apparaître un fouet, je me mis à rire intensément, voyant le regard apeuré de l'esprit. Il le méritait, il n'avait pas bien fait son travail et j'avais perdu ma statue en rubis. Rapidement, je fis claquer mon fouet lorsque je me sentis faillir et perdre conscience. Secouant ma tête, je fis aveugler par le soleil. Prenant mes mains pour me cacher, je fini par voir que je n'étais plus dans mon château, mais dans un drôle d'endroit. Lévitant bien au-dessus du sol, je regardais devant moi d'un air surpris lorsque mon regard croisa celui d'un homme assez beau : une paire d'iris violet foncé, et des cheveux fins, courts, noirs. Confuse, je me sentis observer derrière moi et je vis ce qui m'avait faire venir ici : mon petit créateur préféré, Maxwel. Souriant, je vis son regard désespéré en me voyant. Bah quoi, pas content ? Alors pourquoi il m'avait appelé ? Prenant un air sévère, je vis un liquide rouge couler de son cou. Mes yeux s'agrandissaient et je me dirigeais vers mon petit Max en soignant rapidement sa blessure, peu profonde une chance.

- Mais qui a blessé ton joli cou, Maxwel ?

Je me mis à rire faiblement. Je pouvais voir dans le regard de mon contractant la méchante personne à punir. Me retournant dos à lui, je vis encore mon beau gosse, même s'il était un dieu, il était un délice pour mes yeux. Prenant de plus en plus la forme d'une arme, je dit à l'intention de mon ennemi.

- Salut mon beau, tu me laisserais entendre tes cris de douleur ?

Sur cette phrase, j'étais devenu une majestueuse épée aux forces magiques dans les mains de mon dieu déchu et lorsqu'il n'aurait plus besoin de moi, je retournerais au château.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec mes plantes Vegans

Feuille de personnage
Pouvoirs : L'alcool et, étrangement, c'est pratique





Zero
Modérateur
Dim 9 Nov - 0:29



Wrong Mail



Il demeura stoïque, passioné par l'écarlate qui coulait de la plaie ouverte de sa victime, lorsque celle-ci s'empara du couteau et l'enleva de son cou. Maxwel essayait visiblement de cacher sa peur, mais le dieu pouvait la sentir, et ça l'excitait. L'air se voulant neutre de Maxwel ainsi que sa paume accrochée à la lame qui se tâchait de son sang commençait presque à lui faire ressentir de l'amour pour cet être désobéissant. Cette passion renaissante mourut cependant au moment où le déchu enfonça son genoux dans le ventre du baron. Ce dernier recula, plus surpris et enragé que réellement blessé. Son visage se crispa dans un rictus de colère. Comment cet impoli osait-il lever la main sur lui ?! Il ne lui avait rien fait, bon sang ! Pourquoi fallait-il que tous ceux auxquels il s'amourachait finisse par le trahir de sorte ? Il n'y avait qu'un être qui ne l'avait jamais déçu, et ça le tuait de savoir que malgré cela, ils ne pourraient jamais être ensemble (nda : groooosse référence à Urame xD).

À un mètre de lui, sa proie ouvrit ses grandes ailes noires. Elles étaient d'une beauté sans pareille. Les ténèbres qui composaient l'être déchu formaient une toile parfaite, mais Zero ne pouvait s'empêcher de le haïr. Ses iris brûlants le transpercèrent alors que sa paume s'avançait vers lui dévoilant une marque étrange. Automatiquement, les autres esprits se jetèrent sur lui pour le maîtriser. Le dieu feula, mécontent que ses esclaves agissent sans son autorisation.

Un halo rouge se forma, laissant apparaître une forme ma foi très appétissante ! C'était une femme blonde avec des hanches et une poitrine bien définies. Zero ne put s'empêcher de sourire à l'agréable apparition. Lorsqu'elle se retourna vers lui, il fit semblant d'enlever un chapeau invisible et lui sourit, acte classique anglais.

- Salut mon beau, tu me laisserais entendre tes cris de douleur ?

- Si c'est pour toi, je veux bien ! ricana le dieu.

Il soupira lorsqu'elle se transforma en épée. Son arrivée l'avait légèrement calmée, mais sa rage folle lui revint lorsqu'il vit sa proie fière sur ses deux jambes, le cou encore couvert d'un liquide rubis. Il voulait attendre qu'il le frappe avant d'attaquer, mais il préféra agir autrement. Il alla s'asseoir contre un large rocher et ouvrit un paquet de cigarettes qu'il gardait depuis un moment. Il s'en prit une et l'alluma, tentant de ne pas perdre le contrôle. Il était peut-être dément, il ne devait pas laisser sa folie le consumer pour ensuite le tuer ! Il inhala quelques bouffées de nicotine et jeta ensuite sa clope au sol, sans prendre la peine de l'éteindre.

Il avança tranquillement vers Maxwel, essayant de garder sa respiration stable, lente.

« Maxwel, calme-toi et je me calmerais moi aussi. »

Ses bras étaient parcourus de spasmes, montrant très bien que la fureur l'habitait encore. Sa raison voulait pourtant éviter un combat inutile, et c'était elle qui s'exprimait à travers ses cordes vocales.

Il ramassa ses larges mèches foncées et enfonça ses ongles dans la fine peau de son crâne. Il devait éviter le combat, même s'il avait plus qu'envie de tuer cet insolent. Il était fort, peut-être plus que lui.

Il leva les yeux vers le dieu déchu. Ce dernier transpirait un orgueil mal placé et la rébellion. Zero grogna. Il savait bien que Maxwel n'accepterait pas sa demande, et ça l'énerva davantage. Impolie ! Inconsciente ! Il ne méritait pas sa miséricorde ! Il avait été trop longtemps compréhensif avec lui. Ça ne servait à rien d'essayer de se calmer, il devait le tuer. Sous la haine qu'il avait à l'instant, son pouvoir s'implosa. Le rein droit de l'ange des ténèbres lâcha dans un craquement atroce. Hémoragie interne. C'était dégueulasse, mais le dieu ne ressentait plus rien à l'instant, rien qu'une colère profonde. La lucidité qu'il avait durement regagné s'estompait peu à peu, laissant place à la folie meurtrière que tous connaissaient.


----------------------------------------------------------


I cry when angels deserve to die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Partout, même chez toi

Feuille de personnage
Pouvoirs : Voler





Maxwel
Administrateur
Mar 20 Jan - 4:04

Wrong Mail

L'arrivée d'Elénoe n'avait qu'apaisé qu'un moment, le fou, qui reprit son poil de bête quelques secondes après que son regard est croisé le mien. Bien que ma blessure fût moins profonde, le sang était resté, encore frais, le long de la marque au niveau de ma pomme d'Adam. Pourtant, plus rien ne me faisait mal, la douleur était bien partie, ne restant qu'à me défendre contre d'autre éventuelle attaque. Sur mes gardes, je suivis Zero du regard en espérant le voir capituler, ou même me laisser partir sans en faire plus d'histoire, mais bizarrement, celui-ci prit place sur un rocher et se mit à fumer une cigarette. Vivement, l'ambiance déjà morose, prendre de la nicotine n'était surement pas la solution à son problème de folie. Puis, jetant une source sûre de cancer, il s'avançait vers moi doucement, les membres semblant presque trembler de rage.

Maxwel, calme-toi et je me calmerais moi aussi

Pour un menteur, il était vraiment mauvais, son corps et ses dires ne concordaient pas du tout. Si je lui obéissais comme il le demandait, il était assuré que j'allais en pâtir, alors il était trop tard pour faire marche arrière. Pour couronner le tout, son comportement laissait transparaître un certain inconfort et un énervement sans limite. Son regard voulait tout dire, j'avais atteint sa limite, qui était quand même courte. Attendant un mouvement signifiant la décision de celui-ci, je sentis peu à peu mon rein droit devenir drôlement lourd. La douleur me tenaillait jusqu'à ce que ce dernier se puisse m'être supportable au point même d'exploser dans un bruit fort peu agréable. Lâchant un cri de douleur, je me mis à genou pour ne pas perdre connaissance sous la pression énorme de la perte d'uns de mes organes.

Resserrant la poigne de l'épée, je me propulsai avec la force de mes deux jambes sur Zero l'arme droite devant. Pourtant, sans rein droit, mon équilibre se dirigeait vers la gauche, alors mon attaque ne fit pas mouche du tout, mais plutôt fit la rencontre un arbre. Les éclats de bois étaient en très grande quantité. Mal en point, je me retournais vers à ce qui me semblait un être vivant emplit de folie et d'envie de sang. Mais bon, je n'avais pas envie de mourir ici, surtout pas de cette façon, alors je m'adressais pour une dernière tentative de le faire revenir à la raison.

Suis tes propres conseils, je ne veux pas non plus te faire du mal ni que tu m'en fasses, alors laisse-moi partir sans faire plus d'histoire.



Spoiler:
 

----------------------------------------------------------



Life is really simple

but we insist



on making it complicated



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec mes plantes Vegans

Feuille de personnage
Pouvoirs : L'alcool et, étrangement, c'est pratique





Zero
Modérateur
Dim 25 Oct - 12:45



Wrong Mail



La rencontre de l'épée de Maxwel et le tronc fut particulièrement hilarante, surtout pour le baron dément qui laissa sa rage se calmer pour rire d'un rire sincère. Malheureusement, la voix de sa victime le rappela à l'ordre - au désordre :

« Suis tes propres conseils, je ne veux pas non plus te faire du mal ni que tu m'en fasses, alors laisse-moi partir sans faire plus d'histoire. »

Mais Zero ne craignait plus sa proie depuis son attaque avortée dans un arbre. Alors, qu'elle puisse lui faire du mal ? Ça lui semblait totalement ridicule. Non, ce n'était qu'une petite chose ingrate, orgueilleuse et sauvage. Une petite chose qui avait définitivement besoin d'être domptée, ou punie.

« Te voilà prise au piège, ma douce. C'est maintenant que tu veux discuter pour qu'on se laisse, bien tranquillement, alors qu'il y a quelques minutes à peine tu avais encore l'arrogance de vouloir me combattre ? »

Oui, la punir. Ou profiter d'elle. Il crut alors voir l'image de sa magnifique victime à son entière merci, le regard encore rempli de haine et de fierté, alors qu'elle savait bien qu'elle devait se montrer docile. Ça lui plaisait. Beaucoup. Sa fureur se tut, laissant place à sa perversité. Oh, il était toujours en colère, mais il serait capable de pardonner cette irrespectueuse créature si elle se montrait complaisante.

« Je te laisserais bien partir, si c'est ce que tu souhaites. Évidemment, ça ne me plait pas, mais si tu te montres bien gentil, je le serai à mon tour. Ouvre les cuisses, belle chose, et tu seras pardonné. »



Spoiler:
 

----------------------------------------------------------


I cry when angels deserve to die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Partout, même chez toi

Feuille de personnage
Pouvoirs : Voler





Maxwel
Administrateur
Jeu 25 Fév - 12:02

Wrong Mail


Je ne semblais nullement le convaincre. Pour lui, je devais maintenant ressembler à une proie blessée, inutile, faible. Son regard sur moi, je pouvais sentir son arrogance et sa confiance en lui-même. J'étais mal. Le souffle court, j'essayais avec mal de respirer, mais mon corps me brûlait, ma blessure me lacérait. Tombant lourdement à genou, prenant la transformation d'Élénoe comme support, j'eus un frisson qui me traversait de part en part. Je tremblais légèrement, la peur commençait à m'envahir lentement. Je commençais à comprendre dans quel genre de situation je m'étais mis. Levant ma tête, je le vis, souriant plus que jamais.

Te voilà prise au piège, ma douce. C'est maintenant que tu veux discuter pour qu'on se laisse, bien tranquillement, alors qu'il y a quelques minutes à peine, tu avais encore l'arrogance de vouloir me combattre ?

Je récoltais ce que j'avais semé. Si j'avais su que cela allait dégénérer de cette façon, j'aurais préféré crever de chaud.

Je te laisserais bien partir, si c'est ce que tu souhaites. Évidemment, ça ne me plaît pas, mais si tu te montres bien gentil, je le serai à mon tour. Ouvre les cuisses, belle chose, et tu seras pardonné.

Mais il était dingue ? Comme si j'avais envie de me faire sodomiser par un homme. Par réflexe, je me recroquevillais sur moi-même en essayant d'augmenter la distance qui nous séparait. Au même moment, la forme d'Elénoe disparu. C'était bien elle. Partir dans les moments cruciaux. Toussant en crachant un peu de sang, je ne pouvais plus distinguer correctement la forme de ce Zero. De mes ailes battantes, je me couvris. Peut-être que j'espérais me protéger du psychopathe sexuel de cette manière, mais cela ne semble pas suffisant. D'une voix entrecoupée de respiration, je lui répondis le plus fermement possible, quitte à me faire de nouveau exploser un rein et mourir d'une hémorragie.

Non...

De plus en plus, je me sentais faillir, lentement.



----------------------------------------------------------



Life is really simple

but we insist



on making it complicated



Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Wrong Mail [ Zero ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» thunderbird mail
» Le 'Chain-mail Bikini' poussé a son extrème
» mail de Georges Castera
» Non reçu de l'e-Mail d'activation...
» Probleme e-mail activation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Niflheim :: Centralis civitatem-
Sauter vers: