:: Niflheim :: Silvam Forest Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Suite : Maître de ses pensées (Feat.Urame)

avatar
Localisation : Avec un cadavre de souris





Moon
Administrateur
Mar 11 Oct - 10:38

Masssteeer !


Nous étions maintenant toujours cachés dans le fossé. L'air heureux, mes oreilles s'agitaient un peu et ma queue bougeait de droite à gauche. Je ne m'étais pas amusé autant depuis longtemps ! La course-poursuite était d'enfer. J'étais encore sous l'adrénaline, tellement que j'aurais bien voulu déchirer plusieurs personnes pour garder ce sentiment. Urame était intéressant et amusant, à être dans des situations comme ça. À sa place, j'en profiterais pour m'amuser ! Pourtant, il affichait un air un peu sévère. Il était étrange.

Toujours en un morceau et vivant ?

Tournant vers celui-ci, j'ai vu qu'il me fixait, mais il se détourna après quelques secondes. Quoi, avais-je fait quelque chose de mal ? Je ne crois pas !

Ça va. Tu crois qu’il est parti ? Parce que s’il est encore là, il serait préférable qu’on évite de parler

Mon air se fit boudeur. Pourquoi on ne pouvait pas parler normalement ? C'était chiant ne pas parler ! Mes oreilles descendues et mes sourcils froncés, je le regardais. Urame pointait sa trempe, comme pour me faire communiquer quelque chose. À ce même moment, j'entendis sa voix dans ma tête.

Pense, et je lirais. Il vaut mieux qu’il ne soit pas attiré par des bruits inutiles.

Quoi ? Mais je ne faisais pas de bruit inutile ! J'étais aussi subtile qu'un chat peut l'être. Mais je n'allais pas protester, c'était quand même Urame. Pourtant, juste après ces paroles, il avait essayé de se relever et avait lamentablement échoué. Poussant un drôle de bruit et tombant sur son postérieur, le Juge avait de nouveau l'air pathétique que s'en était... Devenu amusant. Retrouvant ma joie d'antan, je vis deux blessures sur ses genoux, encore sanglantes. À cette vue, mon instinct ce réveilla au moment où il m'adressa la parole en marmonnant.

Aide-moi.

Je me surpris à le fixer un moment. Il voulait de l'aide encore.M'approchant tranquillement de lui, tel un prédateur, je mis une de mes mains sur le sol et l'autre à côté de son genou. Le sang coulait et me donnait de grandes envies de sang et de massacre. Lentement, ma bouche s'approcha de son genou pour se délecter du sang qui en coulait. Dans un sens, le sang me rendait fou, mais je savais me contrôler. Tuer Urame n'était pas une bonne chose. Je ne devais pas tuer ce qui se raccordait à une distraction. Après que le sang de son genou gauche a cessé de saigner, je me suis reculé pour le regarder dans les yeux, affichant un sourire à la fois innocent, mais qui cachaient un grand sadisme. Agitant ma queue de nouveau, je lui répondis mentalement et calmement

Bien sûr.

Je ne voulais pas qu'il meure, non. Il était une grande source d'intérêt et j'espérais qu'il allait le rester !



----------------------------------------------------------

MEOW BRUH
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Pouvoirs : Lire dans les pensées et transmettre les siennes





Urame
Modérateur
Lun 17 Oct - 23:58

Haine, Colère, Souvenirs


Aussi agréable qu'un balai dans les fesses







 Il n’aimait pas la façon dont il s’approchait de lui. S’était-il échappé d’un loup pour tomber entre les pattes d’un lion ? Il lui fronça les sourcils. Qu’un dieu s’attaque à lui, ça, passe encore, mais une créature ! Il n’abuserait pas de lui, foi de Urame ! Il sentait l’envie animale monter en la bête. Il connaissait cette envie. Il la haïssait. Les lèvres, puis la langue de l’horrible félin se posèrent sur sa plaie. Elle détaillait chaque sillon de chair, lui rappelant une douleur à chaque fois. Peut-être sous la bouche d’un vrai homme, il aurait été plus sensible, mais, là, il ne partageait pas l’excitation du monstre sanguinaire devant lui. Pas un instant. Mais il avait senti le sadisme en le chat. Mais il ne pouvait pas lui en vouloir d’être comme ça, parce que c’était sa race à lui qui les avait endoctrinés à la violence.

Quand il finit par reculer, Urame se figea. Cette expression-là, qui voulait se cacher sous une innocence, c’était celle d’un homme sûr de ses moyens, au contrôle absolu de son propre instinct. Un vrai homme. Il chassa la pensée, et le frisson qui lui montait le long de l’échine.

- Bien sûr, lui adressa le fauve par son esprit.
- Je ne parlais pas de ça, répondit-il froidement par le même intermédiaire, aide-moi à me lever.

Il voulait s’amuser avec lui, sans le tuer, pour se distraire ? Il n’aimait pas ça. Il était plus qu’une simple source de divertissement, il était le Juge ! Il fronça ses sourcils et, grognant, ajouta :

- Je ne suis pas ton jouet, je ne suis pas le jouet de personne. Aide-moi à me lever. Et ne refais plus jamais ça.


----------------------------------------------------------


L e t   m e   f l y   o n c e   a g a i n
Give me back my innocence, cause I wish to dream again
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec un cadavre de souris





Moon
Administrateur
Mer 9 Nov - 21:12

Masssteeer !


Je riais. Quel drôle de dieu, c'était ce Urame ! Contrairement à lui, je ne lisais pas les pensées, mais j'avais accepté de l'aider sans savoir en quoi j'allais l'aider. Et là, il me prenait pour quelqu'un de stupide. Mais euh, je ne le suis pas ! Vilain. Et puis, il voulait que je l'aide à se relever, mais comment ? Il n'était pas du genre à bien bien aimé le contacte physique et je ne savais pas s'il fallait que je le prenne, que je lui tende ma main ou bien que j'aille à le tirer d'un coup pour qu'il soit sur ses deux jambes.

Okay okay Grand Juge !

Bon, si j'avais plus le droit de m'amuser, il me restait quoi ? Je n'avais pas l'intention de l'écouter complètement, car il n'était pas mon maître et j'étais indépendant. Oui, j'ai un respect et j'aime bien les dieux qui me laissent faire ce que je veux, mais il ne faut pas me mettre à dos ! Je suis méchant quand je veux grrr.

Je soupirais et je me relevais pour être debout. Doucement, je me penchais pour attraper ses bras et prit un petit élan pour le relever et l'aider à être debout. Ensuite, j'époussetais vaguement ses vêtements en évitant de le toucher parce qu'il allait me gronder. Urame ne savait pas dire merci, c'était évident ! Je fis la moue.

T'aurais pu dire merci.

Je fis un autre sourire et grimpai pour sortir du fossé et je le regardais de haut.

Z'allez vous en sortir, non ? Vous êtes le grand Urame nyah ?



----------------------------------------------------------

MEOW BRUH
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Suite : Maître de ses pensées (Feat.Urame)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Haine, Colère, Souvenirs [Feat. Urame]
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Seul et sage pensée!
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Petite pensée pour le Japon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Niflheim :: Silvam Forest-
Sauter vers: