:: Pour les personnages :: Carte d'identité :: Présentations validées :: Faucheurs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Memories of Athéos Wahyu

avatar





Athéos
Modérateur
Mar 12 Juil - 15:01
▬ ft. personnage de série/artiste

Carnation : Blanche, très pâle.
Taille : Petite
Corpulence : Svelte
Cheveux : Cheveux longs de couleur mauve.
Yeux : Yeux bleus, tirant un peu sur le mauve.
Signe(s) distinctif(s) : Sa pâleur extrême qui donne l’impression aux autres qu’il est malade. Il parle toujours d'une voix douce et avec un ton juste au-dessus d'un murmure, se qui donne l'impression qu'il est inoffensif.
Dans toutes les situations il reste calme et posé, utilisant son cerveau pour régler tous ses problèmes. Il aime prendre son temps avant de prendre une décision pour régler une situation, ce qui le fait se disputer avec son aîné souvent. Il parle toujours doucement, sa voix juste au-dessus d’un murmure, ce qui porte les gens à assumer qu’il est un homme gentil et délicat. En réalité: il déteste tous les humains et les esprits avec une passion, sauf ses fils qu’il aime plus que tout. C’est un homme rusé et malicieux qui aime prendre lentement tout ce qui est cher à sa victime. Rumeurs disent que sa colère est un cauchemar vivant, mais comment est-ce qu’un homme aussi doux et délicat que lui pourrait massacrer autant de gens…?
Athéos WahyuFamily is not an important thing. It’s everything.

Âge : 45 ans ▬ Métier/études : Chef yakuza de la Famille Wahyu. ▬ Nationalité/origines : Ville du Nord ▬ Race : Faucheur ▬ Situation conjugale : CélibataireSituation familiale : Père de ZaëlPouvoir : TON POUVOIR DE FAUCHEUR


La Naissance

Athéos est née dans une famille ressemblant les yakuzas du temps d'avant le Niflheim. Il est le fils d’un yakuza d’une faible Famille et d’une fille de yakuza d’une autre famille peu influente. Les deux clans ont décidé de s’allier en mariant deux de leur enfants ensemble pour pouvoir profiter de l’argent de l’autre et pour mieux rivaliser les Familles yakuza plus puissantes de la ville. Bien sûr, elles se berçaient d’illusions. Mais à cause de cette union silencieusement détesté par tous, même par ses parents, Athéos n’a jamais su ce qu’était avoir une vraie famille.

Il a été élevé de manière stricte et sévère. Dès qu’il eut l’âge, il fut bombardé de tuteurs pour apprendre à lire, écrire et les manières, puis il dût apprendre tout ce qu’il fallait pour prendre la relève de son père à la tête de la Famille. Athéos se révéla être un très bon élève qui apprend très vite. À 13 ans, il était une force inquiétante dans la Famille, quelqu’un à ne pas provoquer de peur des conséquences. Jeune et plein d’énergie, Athéos était devenu une personne arrogante, confiante et qui dégageait un aura de danger et de peur qui imposait le respect.

Le Massacre

C’est lorsqu’il avait quinze ans que le Massacre se produisit. La Famille avait, bien que très peu, réussit à monter en pouvoir et les aînés commençaient à laisser leur succès leur monter à la tête. Il devint plus arrogant et téméraire dans leur mission et même dans la vie de tous les jours. Forçant les femmes dans leur lit, envahissant des bars et tuant ceux qui osait s’opposer à eu. Lorsqu’Athéos tenta de les prévenir des conséquences que leurs actions pourraient amener, il fut ignoré et réprimander de ‘’se prendre la tête alors qu’il n’était même pas un homme’’. L’humiliation mit Athéos dans un état de rage intense et une semaine plus tard il se défoulait encore sur les mannequins de combat dans la cour arrière.

C’est à ce moment que ça se produisit.

Une jeune femme avait dû observer le corps de son frère tomber inerte au sol avant que la tête du jeune homme roule à ses pieds. Son frère avait été jugé ‘impudent’, par l’un des membres de la Famille et a été décapité. La jeune femme jura vengeance. Elle trouva un esprit avec lequel elle créa un pacte. Un esprit du magma. La Famille n’avait aucune chance. Les deux entrèrent par la porte d’entrée, confiant qu’il n’y aurait personne capable de les arrêter dans la Famille.

Et ils avaient raison. Totalement raison.

Athéos entendit d’abord les cris. Il se retourna vers la maison pour la voir en feu et en fumer, mais le plus terrifiant était les serpents de magma qui flottaient et attaquaient l’immense maison. Courageusement, toute la Famille se précipitait pour ‘’vaincre l’ennemie’’… Athéos appelait plus cela ‘’suicide’’. Une des premières règle d’une famille de yakuza est de protéger la Famille et de mourir pour elle. Mais alors que sa Famille se faisait massacrer, que tous se précipitait pour tenter d’arrêter l’esprit et la femme, Athéos se retrouva en réflexion sur sa vie. La Famille a toujours agis froidement avec lui, ses parents étant les premier à ‘ignorais ou à le corriger. Pour la Famille, il n’était que l’enfant que les deux Familles ne voulaient pas mais n’avait pas le choix de tolérer. Il était ‘’l’héritier’’, simplement.

Il repensa aux livres qu’il aimait lire lorsqu’il était enfant. Il repensa aux familles heureuses et nombreuses, qui prenaient soins l’un de l’autre et se préoccupaient des inquiétudes de tout le monde. Il repensa à son rêve d’avoir une famille exactement comme dans ses livres. Quelque chose qu’il n’aurait jamais avec la famille qu’il avait présentement. Une famille qu’il n’aura pas plus tard car il sera forcé dans un marriage arrangé pour la famille…

À ce moment Athéos prit une des plus importantes décisions de sa vie.

Il s’enfuit.

Sortant par un trou caché dans l’un des murs d’entrainement, se laissant disparaître dans les rues de la ville…

La vengeance

Vivre avec le strict minimum. Et parfois même, même pas le minimum. C’était quelque chose qu’Athéos n’avait même pas imaginé vivre lorsqu’il était dans la Famille. Il ne vivait pas dans le luxe, la Famille n’avait pas assez d’influence pour se le permettre, mais il était assez aisé. Étant un sans-abri, Athéos se faisait traiter comme tel. Par les membres des Familles et les simples passants. Une haine pour la race humaine se créa alors. Une haine qui avait déjà commencé à grandir en lui lorsqu’il était dans la Famille, mais qui ne faisait qu’empirer avec chaque jour qui passe. Et c’était justifiable. Après tout : Athéos n’a jamais rencontré un bon être humain.

Vivre dans la ville du Nord, la ville envahit par la vermine de la race humaine n’aidait pas, mais n’ayant jamais vécu autre chose, Athéos ne savait pas mieux.

Mise à part sa haine pour les hommes, il avait une haine pour les esprits. Comment ne pourrait-il pas en avoir? Après ce qu’a fait l’esprit à sa vie passé… Et c’est avec cette haine qu’Athéos se jura de retrouver l’esprit et la femme pour leur prendre la vie. Une sorte de vengeance pour sa Famille. Et si elle ne voulait pas de vengeance de lui à cause qu’il a préféré fuir… Eh bien c’était leur perte. Il allait tout de même le faire.

Il enquêta et chercha des indices sur où ils étaient, qui ils étaient. Apparemment, après le Massacre ils avaient décidé de devenir des mercenaires et étaient très en demande et donc partait longtemps de la ville pour revenir pour une très courte période. Il chercha également des informations sur comment tuer un esprit. Il savait que ça ne serait pas facile, de plus qu’il voulait s’en prendre à un esprit du magma. Mais il n’abandonnerait pas. C’était une mission personnelle également : ils auraient pris sa vie cette nuit si il ne c’était pas enfuit.

Après deux ans de vie dans la rue, il réussit à se trouver un boulot comme danseuse dans un bar de danseuse geisha et un appartement. Effectivement, danseuse geisha. Bien qu’Athéos n’ait pas été extrêmement connu dans les Familles de yakuza car sa Famille attendait qu’il devienne adulte avant de le présenter, il n’était pas non plus méconnu. Se faire passer pour une femme n’était pas très difficile pour Athéos, avec sa taille fine et sa grâce naturelle à chaque mouvement qu’il fait. Se faire passer pour une fille était également une très bonne manière de récupérer de l’information. Les femmes ont cette mauvaise habitude d’être très bonne pour recueillir de l’information.

Alors Athéos se mit à revêtir des kimonos féminins et du maquillage et à danser devant les clients du bar. Il devint rapidement très populaire et se retrouva avec plus d’informations qu’il ne savait en faire sur toute sorte de sujets, importants ou non. Après un an dans le boulot, il après que la femme qu’il recherchait s’était suicidée. Apparemment, son frère avait été sa dernière famille et malgré tous les efforts de l’esprit de la garder en vie, elle ne souhaitait que rejoindre sa famille. Athéos fut frustré de cette nouvelle, mais il lui restait quand même l’esprit. Quoi qu’il faille qu’il trouve un moyen de le tuer…

C’est un an plus tard, lorsqu’Athéos eu ses dix-neuf ans, que l’occasion parfaite se présenta. Il venait de finir l’une de ses danses et c’est à ce moment qu’il le vit. La description qu’on lui avait donnée de l’esprit du magma ne mentait pas. Là, au bar, l’esprit du magma ne semblait n’avoir yeux que pour lui. Ou plutôt, que pour la femme version de lui. Qu’importe. Il semblait avoir déjà gagnait l’attention de l’esprit, il ne lui manquait plus que d’exécuter le plan qui venait de se former dans sa tête.

Il alla au bar dans son habit de danseuse et se mit à flirter avec l’esprit, qui se montra très enthousiaste dans ses réponses. L’esprit semblait avoir déjà bu énormément et était bruyant et… confiant. Si la main qui n’avait pas cessé de gripper la cuisse d’Athéos était un indice. L’esprit avait donné à Athéos la permission de le toucher bien trop facilement. Et juste au moment où Athéos se disait ceci, il sentit une paire de lèvres à son cou. Sursautant un moment et se retournant vers l’esprit, il fut vite embrassé fougueusement. Sous le choc, Athéos se laissa trainer dans l’une des chambres du bar.

Il n’était pas sous le choc de se faire embrasser. Ce n’était pas la première fois qu’un homme saoul trop enthousiaste se prenait pour le maître du monde. Et pour récupérer des informations Athéos était… Prêt à aller très loin. Il était en choc car il avait pris quatre ans à planifier comment il allait tuer l’esprit du magma, à prévoir tous les risques et les dangers qu’il pourrait faire face. Il avait été patient. Il avait été prudent. Et… Finalement ça allait être tout aussi facile que de tuer un homme? Athéos était… Enragé.

Alors qu’il était couché dos sur le lit, alors qu’il se faisait lentement dévêtir, alors qu’il pouvait sentir les lèvres et les mains de l’esprit dans son cou, sur son ventre et ses lèvres, il prit la dague qu’il cachait toujours précieusement dans sa manche par précaution et la planta dans le cou de l’esprit du magma.

Et encore.

Et encore.

Et encore…

Jusqu’à ce que sa rage se dissipe et qu’il gît dans une mare de sang, couvert du liquide rouge de la tête au pied. Il se calmait petit à petit, il n’avait toujours pas remarqué le halo orange qui l’entourait, lorsqu’une douleur insupportable lui lacérât le dos. Elle ne durant que deux minutes mais sembla durer des heures où Athéos hurla du plus fort qu’il put. À la fin, il fut sur le bord de perdre connaissance, uniquement le fait qu’il savait que s’il restait dans la même pièce que le cadavre de l’esprit il risquait de se faire arrêter, le maintint conscient. À cause de son cri, des bruits de pas pouvaient déjà se faire entendre en direction de la chambre.

En titubant et avec une vision embrouillée par la douleur, il se dirigea vers la fenêtre. Il était au deuxième étage mais il devait prendre le risque. Il sauta. Et s’écrasa lourdement au sol. Heureusement, seulement sa cheville fut foulée sous l’impact. Il cacha derrière des boîtes et poussa rapidement de vieilles poubelles sur les traces de sang qu’il laissa derrière lui. Les hommes à la recherche du meurtrier passèrent sans s’arrêter et Athéos perdit connaissance.

Être un Faucheur

Sa première nuit fut rempli de vision de la mort de personnes dont il ne connaissait rien. Le lendemain il perdit sa job, il se fit pousser hors de l’appartement et se retrouva à nouveau dans la rue. Seulement, au lieu de se faire lancer des pierres ou rire de lui, les gens prenaient leur distance et le regardait avec crainte. Et malgré tout son savoir. Athéos n’avait aucune idée pourquoi, ni ce qui lui était arrivé. Avec toutes les recherches qu’il avait fait sur comment tuer un esprit, on aurait cru qu’il aurait entendu parler des faucheurs…

Il fit des recherches. Quoi que c’était rendu beaucoup plus difficile avec son nouveau halo orange. Il apprit ce qu’était des faucheurs et maudit tous les Dieux d’en haut pour l’avoir rendu ainsi. Mais après s’être calmé et réfléchit à sa situation. Il conclut que même s’il aurait été informé des conséquences, il aurait tué l’esprit. Rien ne l’en aurait empêché.

Alors la rejection que tous lui imposait fut justifier. Les humains avaient peur. Parce qu’Athéos était capable de savoir lorsqu’ils meurent. À cause de son apparence inquiétante. Parce qu’ils ne comprenaient pas ce qu’était un faucheur. Les humains craignent ce qu’ils ne peuvent comprendre.

Alors qu’Athéos se disait qu’il ne s’en sortirait jamais, des hommes en cape vinrent le voir un soir. Voyant ses yeux illuminés et son halo, ils se prosternèrent devant lui. Ils lui expliquèrent qu’ils étaient membres d’une organisation (Athéos en conclu secte) qui croyait que les faucheurs étaient des êtres supérieurs. Qu’ils avaient fouillé dans son passé et qu’ils savaient qu’ils avaient fait partie d’une famille de yakuza. Et qu’ils souhaitaient faire d’Athéos leur chef.

Athéos aurait dit non s’il n’avait pas vu leur mort. Chacun des hommes mourraient pour lui.

En son honneur.

Athéos accepta.

Une vraie famille

La secte--… L’organisation devint rapidement une nouvelle Famille de yakuza. Avec la guidance d’Athéos, la Famille Wahyu gagnait rapidement en puissance. Mais Athéos ne réussissait quand même pas à s’identifier à eux. Oui, ces humains étaient moins pires que les autres, mais ils étaient tout de même humains. C’est lorsque l’une des femmes aux longs cheveux rouges vint le voir et lui proposa d’être la mère porteuse de ses enfants que son vieux rêve d’avoir une famille rien qu’à lui lui revint à l’esprit.

Il accepta après qu’elle est promise de ne pas prendre le rôle de mère pour aucun de ses enfants. Athéos avait vingt-deux ans, il savait qu’il n’aimait pas les femmes mais les hommes. Il ne voulait pas avoir à partager ses enfants avec elle. Il eut alors son premier fils, Louvik. Deux and plus tard, Phobia, son deuxième fils, vint au monde suivit de Zaël, son troisième. Et deux ans après Kendral, son quatrième fils arriva en ce monde.

Lorsque la discussion d’un autre enfant arriva, Athéos accepta. Mais lorsque la femme arriva dans sa chambre cette nuit-là, il vit. Il vit sa mort. Il avait toujours fait attention pour ne pas voir la mort des membres de la Famille, s’enfermant tout seul la nuit. Mais il c’était dit cette fois que ce ne pourrait pas faire de mal… Il était heureux de sa décision. Elle mourrait en accouchant.

Le bébé ne survivrait pas.

Athéos refusa de coucher avec elle.

Voir la mort de quelqu’un à l’avance. Une idée terrifiante pour bien des humains… Et des faucheurs. Car, lorsque tu vois la mort de quelqu’un… Il est possible de la modifier.

Six mois plus tard mourut d’une maladie inconnue.

Athéos pouvait être vu se débarrassant d’herbe non-identifier le même jour.

Alors qu’Athéos voyait ses fils grandirent, il ne pouvait pas être plus fier d’eux. Il passait le plus de temps possible avec eux et s’assurait de toujours faire en sorte qu’ils sentent qu’ils peuvent tout lui dire sans qu’il les juge. Athéos était un père plein d’amour bien qu’il n’en est jamais reçu lui-même. Il s’assurait toujours que ses fils aient tout ce qu’ils ont de besoin pour s’amuser.

Et l’Incident arriva…

L’Incident

Athéos avait 41 ans. La Famille Wahyu était la plus puissante de la ville et avait exterminé presque toutes les autres Familles. Louvik, Phobia, Zaël et Kendral avait respectivement 19, 17, 16 et 14 ans. Un soir Athéos bordait ses fils, le lendemain matin ils avaient tous disparu. Kidnappé. Aucun indice.

Athéos pleura pour quatre jours et quatre nuits.

Puis il entra en rage meurtrière.

Ce fut une époque sombre pour les citoyens de la ville du Nord. Athéos sillonnait les rues et questionnait et tuait tous sur son passage. Pas la méthode la plus reconnue pour avoir de l’information. Et il le savait. Athéos était rendu un expert pour recueillir l’information qu’il voulait. Mais heureusement pour lui, il eut ce qu’il voulait un mois plus tard. Ses fils avaient été capturés par l’une des Familles rivales.

Il ne réfléchit pas. L’urgence de la situation brouillait son jugement.

Il apporta toute sa Famille et envahit le manoir de la Famille rivale. Le massacre se passait très bien. Tout allait comme prévu. Jusqu’à ce qu’Athéos se retrouve dans la cave, face à ses fils attachés et le chef de la Famille rivale. L’homme savait qu’il avait perdu. Mais décida qu’il ne partirait pas sans avoir pris une partie de l’âme d’Athéos.

Il se retourna.

Athéos fonça.

La lame d’Athéos s’enfonça dans le coeur de l’homme en même temps que celle de ce dernier s’enfonça dans celui de Phobia.

Wahyu, la toute puissante

Athéos resta une semaine en dépression dans sa chambre. Rien n’aurait pu lui en sortir. La nuit on l’entendait pleurer. Le jour il tentait de paraître fort. Uniquement ses fils pouvaient visiter sa chambre. Mais leur état n’était pas mieux que lui. À la fin de la semaine un esprit posa pied dans la maison des Wahyu. Mais personnes n’en fit rien malgré l’ordre de tuer tout intrus.

Ce n’était pas un intrus.

Phobia entra dans la chambre de son père où ses frères s’étaient réfugiés. Athéos ne sait pas pourquoi son fils a été permis de devenir un esprit après que lui-même en ait tué un et que la moitié de ses fils soient des faucheurs. Mais il ne pouvait être plus heureux.

La Famille Wahyu enfin complète, elle dominait finalement les affaires sombres de la ville du nord complètement. Le père et les quatre fils étaient des noms craints de tous.

Après avoir perdu et retrouvé ses fils, l’aura de confiance et de danger qui avait toujours entouré Athéos se changea en aura de calme et délicatesse. L’attitude d’Athéos fit un 180°. Avec tout ce qui s’est passé, sa peau est devenue pâle et son apparence délicate, un peu plus féminine. Ceci rendit ses fils très protecteur. Il laissa Louvik devenir l’image de la Famille, mais garda le control. Il préférait simplement rester dans sa demeure. Mais qu’il est une apparence faible, Athéos n’a pas perdu ses talents de combats qu’il continue de tester et d’entrainer.

Mais il avait encore des ennemis. Et il les attendait. De pied ferme.

A votre propos

Pseudonyme : ... Xune et Mérélys... Et Zaël
Âge : 18 ans
Commentaire : Not easy working with those freaking character sheets ><

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 12 Juil - 15:21
La fiche ne fonctionnait pas car le texte complet est fait pour être en justify donc lorsque tu ajoutais des balise
Code:
<center> </center>
, le texte sortait de l'overflow et du carré car ce n'était plus les mêmes valeurs ^^' Donc voilalou, changer et tout beau !

Sur ce, je vais lire ta présentation, je t'en redonne des nouvelles par la suite !
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Athéos
Modérateur
Mar 12 Juil - 16:18
D'accord, merci ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Dans un endroit luxueux et spacieux

Feuille de personnage
Pouvoirs : Elénoe : Esprit du vent et ramener l'âme des morts humains sous forme d'Esprit / Xecers : Tuer tout ce qu'il touche.





Xecers
Fondatrice
Mer 13 Juil - 15:57
Avant tout, il faudrait que tu corriges certaines choses, comme les fautes de frappe dans ton caractère et ton histoire.

Et aussi, je n'avais pas complètement fini la fiche de présentation donc dans le bloc d'information sur ton personnage, j'y ai ajouté et remplacé des choses, change-les dès que tu le pourras.

Puis, comme nous en avions discutées, ton personnage est TRÈS japonais et je n'y vois pas du tout d’inconvénient. Il peut agir de la sorte sans vraiment savoir qu'il l'est, mais puisque nous habitions pas mal tous dans le même endroit, ce qui signifie le Niflheim, je pencherais pour que tu précises dès le début de ton histoire que Athéos est venu au monde dans une famille qui était comme dans le style des Yakuza d'avant le Niflheim. Ainsi, ce ne sont pas de ''véritables Yakuzas'' du Japon, mais une copie dans le Niflheim. Donc si tu l'appliques de cette façon, tu n'auras pas besoin de changer ton histoire.

Voilà donc ce que j'avais à mentionner, si tu as des questions, n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Athéos
Modérateur
Jeu 14 Juil - 17:17
Voilà c'est fait.

J'ai corrigé rapidement ce que j'ai vu, mais j'écris sur Word hein? Mes fautes sont mineures at best.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Près des rivières

Feuille de personnage
Pouvoirs : Contrôle l'eau et peut devenir liquide





Taylor
Administrateur
Jeu 14 Juil - 17:30
Ne t'inquiète pas, ce ne sont pas des fautes dans le genre : Tu as mal utilisé ton temps de verbe et ect.. Seulement des fautes de frappe voyante, surtout dans ton caractère avec calm et pose !

Alors voilà, lorsque je vais avoir la fiche de validation, je vais déplacer ta présentation. Pour le moment, j'applique ta couleur comme signe de validation !

----------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Memories of Athéos Wahyu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Et les athéniens s'atteignirent...! ~ Pv Luc
» Mieux comprendre le manga à Athée sur Cher
» athéna perséphone zubrowka ☞ hey baby (uc).
» The Best Memories With Memories
» Traité d'athéisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pour les personnages :: Carte d'identité :: Présentations validées :: Faucheurs-
Sauter vers: