:: Pour les personnages :: Carte d'identité :: Présentations validées :: Esprits Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PUTAIN !

avatar
Localisation : Devant un match de baseball.

Feuille de personnage
Pouvoirs : Burn motherf*cker





Ryoko
Modérateur
Sam 18 Juin - 21:27
▬ ft. howl/le château ambulant

Carnation : Blanc
Taille : 5'10
Corpulence : Musclé
Cheveux : Blond, aux épaules
Yeux : Bleus
Ryoko est un homme qui se lit à plusieurs niveaux, encore une fois. Aux premiers regards, il apparait comme une personne assez impulsive. En effet, lorsqu'il est un peu énervé, il va rapidement hausser le ton en jurant quelques insultes qui n'ont pas vraiment de sens. Ce trait de personnalité n'est que sa façon de cacher aux autres qu'il est extrêmement sensible. Donc, pas impulsif, sensible. Ryoko semble aussi d'être un peu indifférent aux malheurs de son monde - pas de ses proches, avec eux, il est très gentil. En fait, il se moque un peu de la guerre entre les humains et les dieux. Il ne pense pas avoir à y participer. Il manque beaucoup de confiance en lui. Il n’ose pas croire qu’il est né pour quelque chose de plus grand qu’être un simple humain. On lui a jadis parlé de ses origines, mais il n’a jamais voulu y croire. Il ne pense pas mériter d’être plus que ce qu’il est. Sinon, on peut le voir aussi comme un homme facile. En effet, il couche avec tous ceux qui le veulent, peu importe le sexe ! Tant qu'il est dominant - actif, seme - il est docile. Cependant, il ne charme pas les autres de façon volontaire.  

Ryoko croit en un Dieu unique, supérieur aux autres dieux. Malgré cela, il respecte aussi les autres divinités. Si quelqu'un ose remettre en question l'existence de son Dieu, il va se fâcher, c'est certain. Pour lui, ce Créateur est une âme bonne qui ne veut que leur bien, même à ceux qui ne croient plus en lui. Par contre, Ryoko ne se trouve pas digne d'être aimé par cet être supérieur. Il a honte de lui, de ses actes, et il voudrait que Dieu aussi ait honte de lui.

Ryoko a une mémoire photographique. Il adore la science, les mathématiques, et si vous lui offrez un livre d'un de ces sujets, il le finira en une journée et il se souviendra de tout ce qu'il a lu. Malheureusement, ses petites études ne lui ont pas permis de se spécialiser dans ces domaines.
RyokoMon coeur brûle

Âge : 20 ans ▬ Métier/études : Ancien forgeron ▬ Race : Esprit ▬ Situation conjugale : Célibataire ▬ Pouvoir : Il contrôle les flammes. Il arrive à en faire apparaître n'importe quand et son corps entier peut se transformer en feu, en commençant avec ses jambes. Quand son corps se transforme en feu, sa peau devient d'abord noir et calcinée, puis elle se défait pour laisser place à de vrais flammes. ▬ Orientation sexuelle : Bisexuel. ▬

Une femme nommée Hoki ne croyait pas à la malveillance des dieux. Elle voyait en eux des guides spirituelles et créa un groupe – pour pas dire une secte – qui vénérait les divinités. Ce rassemblement grandit. Ses fidèles allèrent même jusqu’à tuer d’autres hommes pour leur croyance. Les membres se considéraient volontairement inférieurs à ceux qu’ils vénéraient. De ce fait, les dieux reconnurent la valeur que pourrait avoir cette tribu. Ils ont donc envoyé un jeune dieu qui attendait une promotion. Ils ont envoyé Urame.

Urame n’appréciait évidemment pas la vermine humaine, même si elle ne se glorifiait pas. Cependant, Hoki, en toute honnêteté, vanta le dieu. Elle reconnaissait son pouvoir comme quelque chose de fantastique. Elle le voyait dédié à plus qu’à de simples missions sur terre. L’arrogance de la divinité fut flattée. Elle le poussa à faire des choses qu’il n’aurait jamais fait dans une autre situation.

C’est ainsi que Urame réalisa qu’il n’aimait pas les femmes, que Hoki réalisa qu’elle n’aimait pas plus les hommes et que Ryoko vint au monde.

La grossesse de Hoki ne fut pas constatée avant que le futur Juge ait quitté le Nifheilm. Quand elle accoucha, ce fut, à sa surprise, de jumeaux. Aucun dieu ne fut mis au courant et rares furent les croyants qui savaient que leur chef avait des enfants demi-dieux. Elle savait qu’il serait dangereux pour eux d’être reconnu comme tel. Les hommes les chasseraient comme ils chassaient les dieux déchus. Elle décida donc de les élever pour les premiers deux ans, puis elle les donna à des orphelinats. Ryoko alla au sud et son frère fut envoyé au nord.

Ryoko ne trouva jamais de figure parentale à l’orphelinat, mais il adorait la grande quantité de livres qu’il y avait. Il lisait sans cesse des ouvrages sur les mathématiques anciennes et les sciences de la santé. Cependant, il n’y fit jamais d’études. Les propriétaires de la maison remarquèrent que l’enfant dieu avait un grand talent avec les étrangers. Il arrivait à comprendre rapidement ce que les inconnus voulaient. Ils l’envoyèrent donc travailler dans un petit magasin d’armes comme service à la clientèle. Là, il apprit du forgeron ce métier qu’il pratiquerait par la suite. Il était aussi doué pour faire des armes. Il gravait des symboles qu’il voyait dans ses rêves sur les épées, ce qui les rendaient élégantes et demandées par les clients. Ces signes ressemblaient à ceux vus dans le monde des dieux.

Il finit par prendre le commerce à lui seul. Il gagnait suffisamment et était assez reconnu, sous le nom du Forgeron Blanc. Il couchait avec quelques femmes mais désirait aussi des hommes sans jamais en prendre un dans son lit. Les journées où il était libre, il faisait de l’équitation dans les champs près de sa demeure.  Sa vie était belle malgré sa solitude.

Un incendie éclata dans la forgerie. Ryoko perdit ses deux jambes.

Il en fut dévasté. Il avait terriblement honte de ce corps mutilé. Il ne sortait plus de chez lui, demandait à ce qu’on livre à manger à domicile, mais ne parlait plus à personne, ne prenait plus de commandes. De toute façon, sans ses jambes, il ne pouvait plus forger. Jour après jour, il perdait la petite fortune qu’il avait amassée. On oublia qu’il vivait là. On oublia qu’il avait été glorieux. Son nom était toujours grand, mais plus d’image n’y était associée.

Son cadavre fut retrouvé un jour. On assuma qu’il s’était enlevé la vie, mais rien n’était sûr. Le vrai Ryoko était mort lors de l’incendie. Sa vie lui avait déjà été retirée.

Il était mort. Enfin, pas tellement. Quand il fut dans le néant paisible de son décès, une femme lui apparut. Elle lui dit qu’il était un enfant spécial et qu’il n’avait pas le droit de mourir. Du sang divin coulait dans ses veines. Il ne comprit pas, ne voulait pas comprendre, mais il fut tout de même remis sur terre. Il ne put pas s’en plaindre lorsqu’il réalisa que la dame lui avait redonné ses jambes !  

Mais il était devenu l’esprit de ce qui l’avait tué. Il était Ryoko, esprit du feu et fils qui s’ignorait du Juge d’Illusion.

A votre propos

Pseudonyme : duh
Âge : ton père
Commentaire : hinhinhin

Revenir en haut Aller en bas
PUTAIN !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pour les personnages :: Carte d'identité :: Présentations validées :: Esprits-
Sauter vers: