:: Niflheim :: Meridiem Pratum Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le vent dans les champs (This subject is so public)

avatar





Invité
Invité
Sam 31 Jan - 11:17

Le vent dans les champs



J'adore le printemps! c'est vraiment ma saison préférer. Les plantes bourgeonnes, les récoltes grandissent, les animaux s'éveillent et moi je peux quitter la ville du nord! Je m'offre des vacances, et vais visiter un peux illusion,c'est mon petit rituel profane, une sorte de pèlerinage du bonheur. Sur ma route, je n'avais croiser presque personnes, mais en même temps peu de gens recommandable se rende a la ville du nord ou ses alentours, les chances de finir dépouiller dans un fausser étais trop élever, dommage, j'allais justement manquer de liquidité, un petit voyageur aurait pas fait de mal. La journée était magnifique, le soleil jouait dans mes cheveux, réchauffait lentement la terre avec l'odeur caractéristique du printemps, quelques primevère pointait leur nez sur la bordure du chemin, je m’arrêta pour en cueillir une, tranchant délicatement la tige avec ma dague. J'ai toujours admirer la beauté fragile des  fleurs, celle ci colorer d'un mauve profond, étais de la douceur de la soie, je la glissais derrière mon oreille. Me redressant je puis regarder la douce brise faire onduler les herbes dans le grand champ, rien ne pouvais me rendre plus zen que la nature.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Avec un cadavre de souris





Moon
Administrateur
Mar 3 Fév - 0:36

Le vent dans les champs


Je traîne souvent ces temps-ci, surtout que je suis un chat errant, cherchant toujours où je pourrais vivre. Ici reste ma place, mon territoire de chasse. En plus, c'était le printemps, une belle saison pour faire de grâce matinée et de tuer des humains au passage qui voulaient ramasser leur récolte, bon sang que j'adorais. Si je pouvais y construire une maison, je le ferais volontiers, mais c'était un territoire assez dangereux et ma maison de fortune ne durait sûrement pas très longtemps.

Juste à cette pensée, mon regard s'assombrit et je me mis à genou sur la terre en déprimant. Pourquoi tant de haine ? Bon, j'avoue que de tuer des humains ne m'aidais pas, mais je ne pouvais pas m'empêcher de le faire, c'est un besoin, tout comme un mortel qui veut manger ou boire. Moi, je mange des humains et bois du tapioca que lorsque je peux en avoir. À plat ventre, j'observais les insectes se promener sur la terre ; fourmis, sauterelles, papillons, bref, des tas de parasites, puisque personne n'a des traitements pour les tuer à ce que j'avais entendu dire il y à... Un bout.

Comme un ninja, j'avançais à travers les hautes herbes, par pur plaisir. Je m'en contre-fichais si mes vêtements allaient être plein de terre, je m'ennuyais à mourir. Finalement, je décidais de me relever, lentement, faisant attention à voir s'il n'y avait pas un intrus qui aurait la chance de vouloir me tirer dessus, mais à la place, il n'y avait qu'une jeune fille plus loin, les cheveux franchement arc-en-ciel. En voilà une drôle de découverte ! En me relevant rapidement, je me dirigeais vers elle, la distinguant de mieux en mieux pour finalement voir qu'elle n'était pas humaine. Avec la corne qui ornait son front et son physique, je pus en déduire qu'elle était une licorne. TROP CHOUETTE.

Souriant à pleine dent, je me plantai devant elle, la scrutant de haut en bas, elle avait définitivement piqué ma curiosité.

« Bonjour toi ! Super belle journée hein ? »




----------------------------------------------------------

MEOW BRUH
Revenir en haut Aller en bas
Le vent dans les champs (This subject is so public)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» J'ai toujours voulu courir dans un champs de blé. [Geekeuse ]
» L U L L A B Y •• faire l'amour dans les champs excite les fleurs.
» Le champ d’herbe a pipe de Nirco
» #. Le hurlement du vent dans la plaine
» Lalala des carottes dans les champs de blé [Claude]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Niflheim :: Meridiem Pratum-
Sauter vers: