:: Archives :: RP abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Incompréhension

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar





Invité
Invité
Jeu 5 Mar - 20:48


Incompréhension
Nous prîmes nos choses et nous dirigeâmes vers le nord, sans toutefois savoir où aller exactement. Les jours de marche étaient pénibles, cela fesais seulement deux jours que l'on était partis de la Ville Nord et j'étais troublé par le silence qui règnait entre moi et Lana. Normalement, les gens sont plus... bavard avec moi. Je me demandais ce qu'on allait bien pouvoir faire alors je lui posa la question pour savoir si elle avait un plan.

« Qu'allons nous faire ? Tu as une idée d'où on pourrais aller ? Je crois bien que les villageois ne nous poursuivent plus.»

J'attendis patiemment sa réponse en m'assoyant sur une grosse pierre qui jonchait le chemin. Je proposa ensuite de prendre une pause pour nous laisser le temps de penser à la situation.

Pendant que nous nous reposions, un homme passa en courant en face de nous, suivi de quatre autres personnes qui semblaient le pourchasser. Je jetta un coup d'oeil à Lana ; « Ils ont l'air pressés, je me demande ce qu'ils font. On va voir ?» L'homme avait l'air de fuir les autres homme, mais pourquoi ? avait-il commis un crime ou n'était-ce que de la persécution ?


Revenir en haut Aller en bas





Lana
Membre
Jeu 5 Mar - 21:02


Incompréhension
---

La jeune femme leva les yeux vers lui à sa question, un peu surprise. Non, elle n’avait pas de plan, initialement. Elle ne savait même plus ce qui lui avait pris de le suivre.

«Pas vraiment, répondit-elle. Je ne sais même pas s’il existe d’autres villages, en dehors de la ville. Et s’il en existe, ce doit être d’autres mercenaires. On ne se taillera pas une place là-bas, c’est eux qui nous tailleront en morceaux», ajouta doucement l’orpheline.

Lorsqu’elle vit l’homme passer, elle fronça les sourcils et hocha la tête à la proposition de Martyre. Évidemment qu’elle voulait aller voir. Curiosité, quand tu nous tiens…

Doucement, tout en restant à l’écart, elle s’approcha de la bande d’inconnus. Non, pas tous ; elle reconnaissait l’un des hommes. Celui qui était menacé. Elle devait l’avoir croisé une ou deux fois dans la partie nord, probablement l’avait-elle soigné après un accident. Ils n’étaient pas rares.

Instinctivement, elle avait posé une main sur son arme. Si elle devait s’en servir, elle serait prête à le faire. Valait mieux prévenir que guérir. Son œil valide scrutait, et bien que sa vision ne soit pas excellente, son odorat et son ouïe comblaient amplement.

Les flammes. Il était brûlé vif. On ne réservait ce sort qu’aux criminels, aux brigands, aux truands, appelez-les comme vous le voulez. Elle fit quelques pas vers l’arrière, sentant la chaleur des flammes. Comme si elle avait figé sur place, Lana adressa un regard horrifié à Martyre, tentant de ne pas écouter les cris du condamné.



Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 3 Avr - 18:21


Incompréhension
Nous courrions pour voir rattraper les cinq hommes pour voir ce qu'il se passait, jusqu'à ce que Lana ce retourne vers moi horrifiée. La lueur dans ses yeux n'indiquait que de la peur, comme des souvenirs refoulés.. Je l'ai emmenée plus loins, avant de sentir la chaleur des flammes et l'odeur de chair brûlée.

"Lana, reste ici, je vais regler ça.." son visage horiffié ne me disais vraiment rien de bon.. Je m'avança vers l'incident et tenta de m'informer sur ce qu'il se passait :
"Qu'es ce qu'il se passe ici ?" j'aurais pus être moins direct.. Un des quatres homme qui semblaient persécuter l'autre s'avança en me criant dessus " Ce qu'on fais te r'garde pas ! R'tourne d'où tu viens minable!" Je m'efforça de garder mon calme tout en faisant un petit mouvement sec avec mon poignet qui envoya une carte en pleins dans la gorge de l'homme. Les trois autres se jetèrent sur moi avec leurs haches sur moi, je n'eu le temps de sortir ma tige qu'un des hommes tomba lourdement sur le sol. Lana venait de le tirer en pleins coeur. Pendant que je m'occupais du troisième homme, Lana eut le temps de cribler le quatrième de balles.

Après cette bataille, je m'approcha de Lana pour voir si tout allait bien, puisqu'elle me semblait terrorisée quelques instants plus tôt.
"est-ce que ça va ? Tu semblais... déstabilisée.. par les évènements?"
je m'assis sur une souche  pour l'écouter.


Revenir en haut Aller en bas





Lana
Membre
Sam 4 Avr - 22:35


Incompréhension
---


C’était presque par automatisme qu’elle avait attrapé son arme et avait tiré. Efficacement pour le premier homme, mais pour le deuxième, elle s’était laissé le plaisir de le faire souffrir. La brunette n’avait pas visé les zones mortelles tout de suite. Les jambes, puis le bas du ventre, et seulement finalement la tête. Les deux fugitifs ne pouvaient plus rien faire pour l’homme qui s’était éteint (sans faire de mauvais jeu de mot).

Tremblante, elle rangea le pistolet, se laissant tomber sous un arbre de façon à ne pas voir le corps calciné. Lana cherchait ses mots, les paroles semblaient lui échapper, tout comme les larmes qui roulaient sur ses joues.

«Déstabilisée n’est pas le bon mot, répondit-elle d’une voix blanche. Ce que je viens de voir, c’est carrément un «flashback». C’est comme si on avait rejoué devant mes yeux la scène de mes cauchemars.»

Et elle se tut, simplement. Lana ne voulait plus parler. Elle ne pouvait plus retenir les larmes qui formaient désormais un torrent. Aussi bien se contenta-t-elle de ramener ses jambes contre elle, de les serrer de ses bras et d’appuyer son front sur ses genoux, comme si elle pouvait, par ce simple geste, cacher sa faiblesse. Elle refusait de se l’avouer, mais elle n’était rien de plus qu’une enfant dépassée par les événements.


Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 24 Aoû - 0:46


Incompréhension
En la voyant dans un tel état, je ne su comment réagir. "La scène de ses cauchemars"... Que voulait-elle dire ? Était-ce seulement une image ou bien rêvait-elle réellement a des scènes aussi horribles?
Je m'approcha d'elle doucement et m'assis face à elle.

"Est-ce que je peux faire quelque chose?.. Je comprend que ça peut être difficile à vivre une scène comme celle-là."

J'attendit sa réponse et lui passa ma gourde d'eau avant de me relever et de déposer mon sac à coté d'elle.
"Je vais cacher les corps des poursuivant dans les bois et enterré l'autre et faire une croix avec des branches."

Je transportai les corps. Deux tachés de sang dûes à des perforations des munitions de Lana, un avec le coup ensenglanté et une carte dans l'artère et le quatrième, une plaie dans le front et une jambe cassée à cause des coups que je lui avait asséné. Je les plaça côtes à côtes assez loins d'où Lana était pour ne pas qu'un charognard ne s'attaque à nous. Ensuite j'alla chercher le corp calciné. Il sentait vraiment mauvais et la peau brûlée, encore chaude, restait collé sur mon manteau. Je commença à creuser avec mes mains ( une chance que le sol était meuble ) puis déposa le corp dans la tombe de fortune puis déposa une carte dans sa cage thoracique. Je planta ensuite une croix faite de deux branches morte que j'avais trouvé non loins que je fixai avec des brins d'herbe.

Je retourna voir Lana quelques instants plus tard en marchant avec ma tige comme bâton de marche.
"veux-tu que j'allume un feu ?"
Je m'appuya sur mon arme en attendant sa réponse.



Revenir en haut Aller en bas





Lana
Membre
Mer 26 Aoû - 21:26


Incompréhension
---

Lentement, la jeune femme inspira. Elle devait se ressaisir. Et vite. Elle essuya rapidement les larmes de ses joues. Leur survie était en jeu. Lana secoua légèrement la tête quand le jeune homme lui demanda s’il pouvait faire quelque chose pour elle : elle devait apprendre à s’en remettre seule. Elle accepta par contre avec plaisir un peu d’eau, sa gorge la faisant souffrir comme jamais auparavant.

La brunette se laissa le temps de reprendre ses esprits. Quelques minutes seulement, question de pouvoir souffler un peu et chasser les images de sa tête. Puis, elle se leva prudemment et s’enfonça dans les bois non loin, à la recherche de fleurs. Tout en jetant un œil autour d’elle pour ne pas être prise par surprise, elle réussit à en constituer un petit bouquet qu’elle maintint ensemble avec un bout d’herbe, puis elle revint où elle était auparavant. Juste avant que Martyre ne s’approche d’elle, elle fila déposer le bouquet sur la tombe du pauvre homme, murmurant quelques mots à peine audibles, et reprit sa place initiale.

- Non, répondit-elle doucement. Ce serait risqué… J’ai peur qu’ils aient été suivis par d’autre. Si c’est le cas, un feu les alerterait.
-
Doucement, elle haussa les épaules. Peut-être devraient-ils se passer de flammes pour cette nuit. La pensée du feu arracha un frisson à la jeune femme, qui ramena ses jambes contre elle en réprimant un bâillement. Bien qu’elle soit épuisée, la vue de l’homme brûlé vif la dissuadait de dormir. Elle ne voulait pas le revoir dans ses rêves.



Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Jeu 27 Aoû - 20:20


Incompréhension
Croyait-elle que je ne l’avais pas vu aller déposer ce bouquet sur la tombe ? J'ai cru entendre quelques mots lorsqu'elle s'est arrêtée, mais je n'en étais pas certain.

"C'est vrai, je n'y avais pensé. Tien, au cas où tu aurais froid cette nuit."

Je lui tendis mon grand manteau en lui faisant signe de la main pour qu'elle l'accepte. Elle n'avait pas l'air bien mieux que plus tôt dans la journée. Pourtant une certaine force d'esprit émanait d'elle. Malgré tout, je me risquai à lui demander d'une voix calme :

"Qu'es ce que tu as dis quand tu es allé porter les fleurs? Une sorte de prière? Pourquoi crois-tu qu'ils le poursuivaient?"

Après notre discussion, je m'assieds devant elle, à environ deux mètres. Je sortis un paquet de carte et commença a jouer avec celles-ci. Les faire tourbillonner, les faire flotter, les faire voler. Elle semblait intriguée, alors je continuai. Je formai un tourbillon avec les cartes, qui tournaient sans arrêt. Je passa ma main au travers, puis la ressortie. Je lança une carte au travers puis toutes les cartes retombèrent sur le sol. J'en pris une et la lança vers Lana. Elle fit le tour d'elle lentement avant de retomber devant elle, tel une feuille d'arbre en automne.

Je continai à faire des tours jusqu'à ce que le sommeil me rattrape.


Revenir en haut Aller en bas





Lana
Membre
Jeu 27 Aoû - 20:56


Incompréhension
---

Elle parut un peu gênée de prendre à nouveau le manteau de Martyre, mais face au fait qu’il insistait, elle le prit en silence, se couvrant les épaules. Vrai que les tremblements l’avaient prise et que le froid la mordait jusqu’aux os. Le temps froid de la nuit venante n’était pas sans pitié pour les voyageurs mal préparés.

À la question du jeune homme, elle se sentit violemment rougir. Après quelques secondes de silence, Lana finit par avouer, d’une toute petite voix.

- Oui, répondit-elle. C’était une sorte de prière. Une… Une qu’on disait toujours quand quelqu’un décédait au village. Une habitude. Navrée...

Elle jouait nerveusement avec une des manches trop longues du manteau. Lana avait ses habitudes, ses rituels, qui l’empêchaient de sombrer peu à peu dans la folie. Elle n’avait su s’empêcher de prononcer les quelques mots sur la tombe du défunt.

Elle fut soulagée que Martyre n’insiste pas, cependant. Encore plus lorsqu’il se mit à manipuler ses cartes devant elle. La brunette se contentait de les suivre des yeux, silencieuse, toujours aussi impressionnée par ce qu’il savait faire. Finalement, une trentaine de minutes après le coucher du soleil, elle s’allongea et ferma les paupières, vidée de son énergie. Heureusement pour elle, elle était si épuisée qu’elle dormit d’un sommeil sans rêve, loin des cris et des images de l’homme enterré à quelques centaines de mètres d’eux.


Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 28 Aoû - 19:03


Incompréhension
Cette nuit là fit la pire depuis le début de notre périple. Des flash-back, des images de mon passé, de mon père qui me bat, qui m'enferme au sous-sol... Puis j'ai rêvé d'un jour il n'y avait pas si longtemps, quelques jours à peine avant de croiser Lana pour la première fois. Cet homme, le chef de la guilde, m'avait donné un contrat d'assassinat. Le seul contrat que je n'ai jamais accompli, puisqu'il était totalement injuste.

" J'ai deux contrats à te donner, le premier est un riche marchand un peu trop joueur. Le second est une simple botaniste, un homme est venu me demander de la faire disparaître puisqu’ aucun de ses hommes n'y est parvenu jusqu'à maintenant. Je sais que tu es capable d'accomplir tout cela sans problème, viens me revoir quand ces contrats seront terminés, peut-être en aurais-je d'autres pour toi."

Quand je me suis réveillé ce matin-là, je savais que je devais en parler à Lana. Heureusement, elle était déjà éveillée.  Je me leva non sans peine après ce sommeil aucunement réparateur et engagea la conversation ;

"Lana... Il faut qu'on parle." dis-je avec une voix un peu tremblante. " J'ai eu un sommeil quelques peu mouvementé cette nuit à cause de quelques incidents passés et il y en a un en particulier où tu es impliqué…"

Elle me regardait avec à la fois curiosité et inquiétude, ce qui n'arrangeait rien à mon malaise.

"Peu avant notre rencontre, le chef de la guilde m'a donné deux contrats. Le premier étant celui qui à causé notre fuite, le deuxième était... toi."



Revenir en haut Aller en bas





Lana
Membre
Ven 28 Aoû - 19:16


Incompréhension
---


Déjà, les premières paroles de Martyre firent monter son stress. Elle l’écouta attentivement, jusqu’à la fin. Là où son visage blêmit un peu alors qu’elle avait un mouvement inconscient de recul.

Sans se le cacher, Lana n’avait aucune chance. Certes, elle était petite et rapide, mais elle n’arrivait pas à la cheville de celui qu’elle avait appelé son compagnon de voyage. S’ils devaient se battre, nul doute qu’elle serait mise à terre en quelques minutes, morte en quelques secondes.
Alors lentement, elle inspira, posant ses yeux clairs sur Martyre.

- Selon moi, énonça-t-elle d’une voix blanche, il y a deux issues possibles à cette histoire. Soit… rien ne se passe. Nous continuons notre route vers où nous allions. Soit tout ceci se solde par la mort de l’un d’entre nous. Sache simplement que je ne partirai pas sans me battre.

Intérieurement, elle n’arrivait même pas à fulminer contre le chef de la guilde. Elle avait instinctivement glissé sa main jusqu’à son pistolet sans pour autant faire un mouvement brusque pour le sortir. Hors de question que le jeune homme ne croie qu’elle voulait l’attaquer. Tant qu’il ne ferait rien, elle non plus. Un lourd silence s’était installé. Seules leurs respirations respectives étaient audibles. Pas le temps de penser à pourquoi sa tête avait été mise à prix. Seulement à ce qu’elle allait faire si elle était attaquée.


Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 28 Aoû - 19:50


Incompréhension
Elle était très stressée, même trop. Je comprend que tout ce que cette situation apportait était de la peur, du stress et de l'inquiétude,mais de là à croire que je suis à ce point idiot de ne pas voir sa main glissée vers son arme.

"Écoute, si j'aurais vraiment voulu te tuer, ce serais déjà fait tu ne crois pas ? Une seconde le dos tournée et tu aurais été morte, ou encore même pendant ton sommeil. Je ne t'ai pas tué tout simplement parce que je ne vois pas d'avantage à le faire. À mon avis ce contrat n'avait aucune valeur puisque la seule explication que le chef de guilde m'a donné, c'est que quelqu'un voulait te voir disparaître. Tu n'est plus en ville, le problème est règlé. À moins que nous retournions en ville tuer le maître de guilde et l'homme qui l'a sucité, c'est ton choix."

À mon avis, ce n'était une mauvaise idée, ce ne sserais pas facile, mais pas irréalisable. Surtout si personne ne s'attend à ce que nous revenions. Puisque nous ne savons pas trop où aller ni même s'il existe un autre endroit où aller, cette idée était belle et bien envisageable.

" Sinon, on peut continuer d'errer comme des âmes en peine en espérant trouver des habitations, ou même un village."



Revenir en haut Aller en bas





Lana
Membre
Ven 28 Aoû - 20:42


Incompréhension
---


Lentement, Lana inspira. Expira. Laissa l’information traverser son esprit. Vrai qu’elle aurait été morte depuis longtemps. Elle se raisonna bien vite, reposant sa main sur sa cuisse. Dans sa tête, les pensées se bousculaient. Elle n’avait jamais aimé l’idée de la vengeance. Mais là… Elle était tentante. Comment la brunette ne pourrait-elle pas détester les hommes qui avaient commandé sa mort ? Pensive, elle caressa le bout d’une feuille qui pendouillait près d’elle, silencieuse. Puis, elle secoua la tête.

- Non, déclara-t-elle d’une voix calme en apparence, mais où la rage se cachait. Ils méritent de mourir. Ils maltraitent tout le monde. Ils tuent sans pitié. Ce ne serait que justice… Ce ne serait que justice que de leur rendre la pareille. Nous devrons simplement repartir tout de suite après… Disons pour une autre partie de la ville. Plus sécuritaire. Où nous pourrions demander asile.

Elle semblait encore peser le pour et le contre de sa décision quand elle parlait. Malgré tout, en son for intérieur, elle savait que tuer ces deux hommes était probablement la meilleure idée.

Lana leva les yeux vers Martyre, silencieuse. Elle voulait savoir s’il acceptait vraiment de la suivre ou si cette idée n’était que des mots lancés en l’air pour l’apaiser. La jeune femme osait espérer que non. Elle était furieuse contre ces hommes qu’elle avait soignés sans compter. Furieuse qu’ils ne se soucient pas de sa vie plus que ça.

Ils apprendraient qu’une femme qui sait guérir sait tout aussi bien détruire.


Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 29 Aoû - 20:55


Incompréhension

"Bon, alors qu'es ce qu'on attend pour retourner sur nos pas ? Allez, on se mets en route."

Bien qu'il nous restait encore quelques jours de marche, le fait de savoir où aller et ce qui nous attendait là-bas nous faisaient marcher plus rapidement que lors de notre marche d'exil. Probablement que Lana ne savait aucunement à quoi s'attendre, mais moi je savais que ce ne serait pas une partie de plaisir. Ça faisait bientôt un an que je travaillais pour lui, depuis que j'étais arrivé à la Ville Nord. Ce gars là se prend au sérieux, deux gardes du corp en tout temps, sort le moins possible en publique, évite de se faire voir. Heureusement pour nous, il crois que nous sommes partis pour toujours, ou même mort. Il ne s'attend donc pas à recevoir de la visite surprise.

Pendant que nous marchions, je pris un peu plus conscience de ce qu'on s’apprêtait à faire. Nous savions quoi faire, mais pas comment y arriver. Nous avions pas de plan.

"Tu a une idée de comment tu veux t'y prendre ? La façon subtile ou à la façon berserker?"

Personnellement je n'avais pas de préférence, toutefois il valait mieux ne pas trop s'attarder une fois rendus à la Ville Nord pour ne pas alerter qui que se soit qui pourrait avertir notre cible.

" Je connais un endroit sûr où l'on pourra habiter pendant que nous finirons les préparatifs, c'est assez éloigné pour que personne ne vienne fouiner et assez près pour ne pas rester à découvert trop longtemps."


Revenir en haut Aller en bas





Lana
Membre
Sam 29 Aoû - 21:15


Incompréhension
---


La jeune femme se contentait de suivre, silencieuse. Elle pensait. Avait-elle vraiment opté pour la bonne solution ? Ses questions firent assez rapidement place à une réponse définitive : oui. Elle avait fait le bon choix. Valait mieux que celui qui menait un village entier d’une main de fer, presque comme un dictateur, tombe. Ils ne s’en porteraient que mieux.

À la question de Martyre, elle haussa doucement les épaules, songeant quelques secondes.

- Subtilement serait mieux, finit-elle par déclarer. Autrement, ils ont l’avantage du nombre. Tu ne dois pas être apprécié là-bas. Moi non plus, visiblement. Si on ne fait qu’entrer, ils vont probablement avoir raison de nous.

La fleuriste soupira doucement, secouant légèrement la tête. Il leur faudrait probablement quelques jours de plus pour mettre un plan qui tienne un minimum. Quand le jeune homme déclara qu’ils auraient un endroit où rester, elle fut vite rassurée et le remercia. Puis, ils continuèrent encore un peu avant que Lana ne se retourne vers lui.

- Dis… Est-ce qu’ils t’ont dit la raison pour laquelle ils voulaient me tuer ?

Y avait-il un lien à faire avec la mort de ses propres parents ? Et si l’homme qui voulait sa mort était aussi celui qui avait voulu celle de ses parents ? Même si l’idée était tordue, Lana ne pouvait s’empêcher de se questionner. Après tout, le monde était assez tordu lui-même…



Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 16 Oct - 21:10


Incompréhension

Quand elle me posa cette question, je ne pu m'empêcher de rire. Non, bien évidemment je ne pouvais vraiment savoir la raison de ce contrat. Par contre, cela devait être parce qu'elle était trop gentille avec les autres, elle soignait les blessés.

"Non, je n'étais qu'un pion dans l'histoire. Probablement que quelqu'un te trouvais trop gentille puisque tu guérissait les blessés et qu'il y voyais une menace."

Drôlement je trouvais cela ironique d'aider Lana à tuer cet homme, puisqu'il était mon employeur auparavant. Pourtant, la joie de reprendre du boulot, gratuitement toutefois, s'intensifiait à chaque pas. C'étais la première fois que je trahissais un employeur. Pourtant, le sentiment que je ressentais à cette idée m'était familière. Oui, elle me rappelais la fois où j'ai tué mon...

Je sursautai. J'avais arrêté de marcher et Lana me fixait d'un air intrigué. Je ne su quoi lui répondre pour avoir l'air naturel, comme si cette arrêt était voulu. J'ai finalement opté pour une façon simple de lui dire pourquoi sans toutefois lui dire tout.

"Je... J'étais perdu dans mes pensées, je suis désolé. C'est que tous ces évènements me rappellent quelques...mésaventures,disons ça comme ça."

J'ai probablement piqué sa curiosité en disant cela, mais bon, si mes histoires l'intéresse, elle me le demandera bien.

On se remit à marcher vers la ville Nord, mais nous avions encore quelques jours à faire avant d'y être.



Revenir en haut Aller en bas





Lana
Membre
Sam 17 Oct - 20:35


Incompréhension
---


Lana demeurait silencieuse, ses yeux clairs posés sur le jeune homme avec qui elle marchait. À sa réponse, elle soupira faiblement, secouant très légèrement la tête avec un certain découragement. Évidemment. Si elle n’avait soigné que les mercenaires, elle n’aurait pas eu de problème, mais sa fâcheuse manie à faire de sa demeure une zone de paix, là où n’importe qui pouvait venir et être soigné, peu importe sa race ou sa ville d’origine lui avait finalement causé quelques problèmes. Elle se contenta de légèrement hausser les épaules, ne répondant pas – elle ne jugeait pas une réponse verbale nécessaire.

Lorsqu’elle remarqua qu’elle n’était plus suivie, évidemment, elle se retourna, un peu surprise. Qu’est-ce qui avait perturbé Martyre au point qu’il cesse de marcher ? Lorsqu’il répondit à sa question silencieuse et s’excusa, elle se contenta de légèrement hausser les épaules en lui accordant un fin sourire, qui étira légèrement sa cicatrice.

- Ce n’est rien, répondit la brunette. Ça arrive à tout le monde.

Et elle ne posa pas plus de questions. Elle comprenait que chacun ait besoin de son jardin secret. Si le jeune homme voulait s’ouvrir à elle, elle l’écouterait, mais en attendant, elle ne s’en ferait pas vraiment avec tout cela.

Lorsque le soleil se mit à décliner à l’horizon et que tout devint trop sombre pour distinguer avec précision ce qui se trouvait autour, la jeune femme proposa qu’ils s’arrêtent pour la nuit. Heureusement pour eux, la zone était calme. Parfois, un petit animal s’aventurait, mais rare étaient les personnes qui pénétraient aussi creux dans la forêt, pour une simple et bonne raison : la rumeur courrait que les créatures hantaient ces bois et tuaient quiconque y entrait pour trop longtemps…




Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Incompréhension
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: RP abandonnés-
Sauter vers: