:: Archives :: RP abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Walker's [Libre]

avatar
Localisation : Près des rivières

Feuille de personnage
Pouvoirs : Contrôle l'eau et peut devenir liquide





Taylor
Administrateur
Mar 25 Nov - 9:28
Walker's


Libre / Who's ?


Une des rares fois où le vent était aussi agréable à sentir que l'eau. Non seulement étrange, mais aussi suspect. Le silence si lourd ne dérangeait aucunement les êtres vivants autour, pourtant, les gémissements incessants d'une personne venaient perturber la promenade d'un jeune homme qui ne voulait qu'être tranquille en ce jour. Déjà, il n'avait qu'à faire d'une personne en train de mourir, mais de là, à le hurler à pleine gorge, agressait n'importe quels tympans assez développer pour le percevoir. Peut importe, il allait le faire taire pour un moment, juste pour que, enfin, celui-ci puisse passer en paix.

Découpant rapidement et efficacement la tranchée de l'homme, il ne lui en fallut pas plus d'une minute avant que celui-ci meure, à bout de souffle et d'oxygène servant au ravitaillement de son cerveau. De sa blessure coulait le petit liquide fétiche de l'esprit, d'une couleur normalement écarlate. Pourtant, contre toute attente, le jeune homme ne trouvait nullement de l'intérêt pour ce déchet d'humain. Même s'il lui avait été demandé de les aider, Taylor n'y arrivait pas. L'envie de savoir, la belle couleur qui se cachait sous toute cette couche de saleté, voulant restreindre l'échappement du sang, était forte. Mais si la chose qui se trouvait devant possédait le rouge rubis, cela lui suffirait pour le laisser en vie, se délectant de chaque goutte qui pourrait tomber pour teindre son magnifique bleu d'eau. Malgré tout, il ne l'avait pas encore trouvé, cet esprit n'avait vu que de l'horreur : trop foncée, texture trop coagulante, si peu trop pâle, une catastrophe. Mais aujourd'hui, il espérait la trouver dans ses ruines, car, dit ont, les raretés se retrouvent toujours dans les endroits cachés.

Puisqu'il marchait tranquillement, à quelques mètres plus loin du sac à déchets, il prit le jeune temps pour observer les alentours d'un œil critique. Ce n'était pas très élégant comme endroit, tout étaient en ruine, mais il était plutôt facile de voir que cette place était un village avant sa destruction. Et bizarrement, des gens venaient quelque peu ici, histoire d'avoir un peu de sérénité, comme Taylor.

S'en suivis des bruits qui le mirent en alerte l'esprit de l'eau. Une créature ou quoi que se soit n'avait rien à faire ici : il était là et il ne laisserait personne perturber son calme intérieur. Position, il fixait d'un extrême calme la direction du bruit




----------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Rouyn-Noranda

Feuille de personnage
Pouvoirs : Avoir l'air très gentil >:)





Troy
Modérateur
Dim 7 Déc - 23:12
Walker's

Les ruines s’étendaient à perte de vue sur les plaines autrefois fertiles, maintenant noyées de sang humain. Le liquide empoisonné avait ruiné la capacité agricole de ces terres, laissant de l’espace aux seules survivantes de ce massacres : de magnifiques fleures rouges, des coquelicots. Les landes paraissaient donc magnifiques, mais l’image rappelait à Judas la cruauté qui avait naquis en ces lieux. Le loup, perché sur un haut ramassis de briques mortes, séchées par le soleil qui tapait continuellement l’ancien village, observait un humain d’âge moyen slalomer au travers des défuntes demeures. L’homme possédait un crâne, garni de quelques cheveux gris malgré son visage tout de même jeune. Il approchait peut-être la quarantaine, bel âge pour vivre, triste âge pour mourir. Il s’enfuyait d’un groupe de créatures d’Illusion cruelles, la salive à la bouche. Leur but étant évidemment de dévorer la chair du pauvre homme, Judas se devait d’agir. Il s’élança de son perchoir de fortune pour dévaler la pente menant à l’emplacement où se trouvait l’innocent. Les monstres entendirent le trot déganté du molosse et se retournèrent, curieux. Ils auraient probablement cru à un allié si l’énorme loup n’aurait pas déchiré leurs cous chétifs pour des abominations ni enfoncé leurs cranes faibles contre ses griffes puissantes contre le parquet. Le fidèle chien venait de réussir une mission qu’il se donnait chaque jour : sauver un humain.
 
Malheureusement, l’homme le vit commettre son massacre, et il en eut peur. Judas ne pouvait pas lui en vouloir : il pensait probablement que le molosse avait tué ses collègues pour profiter du repas à leur place. Il le laissa s’enfuir, mais il continua de le surveiller. Acte fort inutile : l’humain trébucha contre une brique ressortie de la rue et tomba au sol, la cheville tordue. Il se tordit de douleur ! Judas se cacha contre les murs en décomposition pour s’approcher doucement de l’être vivant. Il tenait à le saisir, l’assommer et l’amener à un village plus avancé médicalement parlant.
 
Avant même qu’il puisse l’atteindre, un esprit bleuâtre se rua sur le blessé. Le loup préféra rester à l’écart : les fantômes étaient normalement bienveillant. Celui-ci sauverait sûrement le mutilé. Contre toute attente, l’étrange créature ouvrit la trachée de l’homme et le tua en moins d’une minute ! Une rage incontrôlé saisit le molosse. Comment cet être avait-il pu se permettre un tel sacrilège ? La créature pacifique – parfois, mais surtout envers les humains – se rua sur le criminel. Il déboula, sous sa forme entièrement canine, de sa cachette et sauta sur l’esprit. Il le plaqua au sol, puis, crocs sortis, lui cracha ces mots :
 
« Tu t’en prends à l’un des tiens alors qu’il est blessé ! C’est d’une lâcheté sans nom ! »
 
Il grogna.
 
« Je croyais seules les créatures capables d’une telle cruauté ! »   

----------------------------------------------------------

D A R L I N G 


What seems to be the matter, dear ? Why do you cry and shake with FEAR ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Près des rivières

Feuille de personnage
Pouvoirs : Contrôle l'eau et peut devenir liquide





Taylor
Administrateur
Mar 20 Jan - 3:13
Walker's


Libre / Judas


Rapidement, les bruits s'intensifièrent dans les oreilles sensible aux sons pour finalement se transformer en grognement avec la source exacte de son producteur. Un énorme loup se pointait la mine agressive avant de lui sauter vivement dessus pour le plaquer contre le sol. L'esprit ne montrait aucun signe de résistance et n'émit aucun geste de défense, sous prétexte d'avoir de gros problème. Le regard toujours vide, il entendit l'animal lui craché des mots d'une voix horrible à s'en tuer le cerveau.

«Tu t’en prends à l’un des tiens alors qu’il est blessé ! C’est d’une lâcheté sans nom !»

Le jeune homme n'en avait que faire de ces paroles, elles ne voulaient rien dire pour lui. Ce qu'il faisait ne concernait que lui et son obsession pour le sang. Le cabot continua de grogner comme un bête.

« Je croyais seules les créatures capables d’une telle cruauté ! »

Sa seule réaction pour toute les accusations et la frustration de son assaillant fût de laisser passer un soupire, les yeux semi-clos, au bord de l'ennui. Les prises de têtes étaient la troisième chose que Taylor détestait par-dessus tout. Les conflits et les paroles ne valait rien, si quelque chose ne plaît pas, l'éradiquer suffit comme satisfaction. En plus, lui qui avait enfin trouvé le calme, la créature avait remplacé le type impure dans le domaine de l'énerver. Son visage ne montrait rien, mais à l'intérieur de lui, une forte envie de le noyer lui venait en tête, sauf qu'il devait la réprimander, puisque son eau ne servait qu'à noyer des corps d'humains.

Peu à peu, son corps devint liquide jusqu'à être sous une forme complètement limpide et immobile pour se reconstituer plus loin du problème majeur.  Étirant ses bras en baillant, il se retourna lentement vers celui qui avait voulu lui faire la moral.

« Je n'ai jamais considéré un humain comme un semblable»

Ces paroles pouvaient être lourde, mais ceci représentait se qu'il pensait. Toujours persuadé d'être quelqu'un qui s'est tout simplement retrouvé dans un corps d'humain, maintenant mort, celui-ci n'a ni compassion, ni rien à tout ce qui touche la mort. La plus part de ses sentiments, il l'est avaient abandonnés, ne laissant que l'envie, l'irritation et sa joie du sang. Depuis des lustres, le jeune homme avait laissé de côté tout ce qui était inutile et ne faisait que penser à son propre égoïsme. Tel un enfant, les restrictions, il ne supporterait jamais.

Levant sa main pour y poser son regard, ses yeux suivirent sa ligne de destin à l'intérieur, l'air presque endormi. Oui, un humain âgé s'était fait tué, mais se qui était plus qu'étrange, était qu'une créature se préoccupe de ce cas. Rare sont les bête à défendre les humains, malgré leurs pulsions sanglante sans cesse ramener. Par simple titre informatique, Taylor se mit à marcher tranquillement, encore dans l'angle de vue du loup, lui dit simplement :

« Tu ne devrais pas t'en préoccuper. »

Le vent sifflait à travers les fissures des anciennes bâtisses, imitant des gémissements d'aide sans cesse. 




----------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Walker's [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: RP abandonnés-
Sauter vers: