:: Pour les personnages :: Carte d'identité :: Présentations validées :: Dieux Déchus Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mérélys, perdue dans l'injustice...

avatar
Localisation : Le plus loin possible de la tienne





Mérélys
Modératrice
Lun 17 Nov - 19:12




Zone personnage:

Nom du personnage : Mérélys
Âge physique: 28 ans
Sexe : Femme
Race: Déesse Déchue
Autres détails important:
Personnage sur l'avatar: Who knows?
Code du règlement : /validé/


Physique du personnage :
De longs cheveux verts à l’allure mal-entretenus et jamais peignés. Une peau blanche couverte de terres et de poussières parce qu’elle travaille à l’extérieur tout le temps. Des vêtements sales, souvent déchirés et larges pour cacher ses formes (pourtant avantageuses). De grosses bottes couvertes de boues séchées. Ceci est probablement ce à quoi elle ressemblait la première fois que vous l’avez croisée. En gros, elle ressemble à une personne que vous aimez et préférez… Le plus loin possible de vous. Et c’est ce qu’elle veut que vous pensez. Mérélys sait que si son apparence physique vous dégoûte, vous ne vous approcherez pas et c’est bien mieux ainsi. Sa peau possède beaucoup de coupures et d’égratignures dût à  son travail à l’extérieur. Elle possède un corps athlétique mais le cache toujours derrière ses habits trop larges et grands. Il serait facile d’imaginer qu’elle ne possède que des vêtements trop grands mais c’est faux. En cas d’urgence, elle possède des habits de combats qui lui vont à merveille et qui lui donne l’allure d’une personne normale. Mais même si son apparence est plus soignée à ces moment-là, ses yeux d’émeraude reste toujours aussi froids et sévères, foudroyants tous les regards qui osent croiser le sien…


Caractère du personnage:
Antisociale. Impatiente. Impulsive. Colérique. Agressive. Violente. Sadique. Rancunière. Sans pitié. À la base, Mérélys est la dernière personne avec qui vous voulez être. Elle déteste les foules et préfère dix fois plus la solitude à la présence d’un être doté de la capacité de parler. Elle est presque toujours de mauvaise humeur, facile à provoquer et peut devenir agressive très rapidement. Elle n’agit pas de manière sadique en tout temps, mais si on parle de violence ou si elle voit du sang, elle devient très sadique et étrangement heureuse, comme une gamine de 6 ans. Malgré tous ses défauts, elle a bien des qualités. Et malgré son caractère violent et sans pitié, elle est bien déchue. En fait, Mérélys n’est pas le genre de personne qui va s’attaquer aux gens qu’elle ne connaît pas. Elle s’attaque à ceux qu’elle connaît et qui l’énerve. Pas au parfait étranger. Elle n’aime pas quand elle doit se mêler de la vie de gens qu’elle ne connaît pas, et encore moins depuis l’Incident. Mais Mérélys n’apprécie pas quand on s’attaque aux innocents et surtout aux enfants. Car oui, elle adore les enfants et d’une manière maternelle, pas d’une manière sadique comme certain pourrait penser à cause de sa personnalité. Donc malgré son caractère de méchante, elle cache un côté doux qu’elle ne montre qu’aux personnes qui lui tiennent à cœur.


Histoire du personnage:
Mérélys a toujours été une Déesse qui se mêlait de ses affaires et qui s’arrangeait le plus possible pour n’avoir qui à faire avec les autres Dieux ou humains. Pas parce qu’elle ne les aimait pas. Simplement parce qu’elle appréciait plus être seule qu’être avec quelqu’un. Et elle ne s’occupait pas vraiment des humains parce qu’ils ne l’a dérangeaient pas. Œil pour œil, dent pour dent. Comme tous les Dieux détestent les humains, Mérélys ne parlait pas de son indifférence. Elle se doutait qu’elle ne serait pas déchue simplement à cause de son indifférence mais on est jamais trop sûr de rien. Mérélys a toujours cru une chose : Ne t’embarque pas dans quelque chose de trop compliqué, ça ne t’apporteras que des ennuis. Et maintenant, elle sait à quelle point elle avait terriblement raison…

Comment une Déesse comme Mérélys a pu être déchue? Eh bien voilà : pour une des rares fois où elle se promenait publiquement devant les autres Dieux, elle s’est fait entrainer dans une discussion enragée contre les humains. La Déesse n’en avait rien à faire de toute cette haine et restait là à soupirer et rouler les yeux. Soudainement, une des Déesses présentent proposa une attaque sur un village d’humains qui détestaient profondément les Dieux. Mérélys commença alors à écouter plus sérieusement la conversation. Selon la déesse, certaines personnes de ce village se réunissaient à chaque soir pour tenter de trouver un plan pour faire tomber les Dieux. Mérélys roula des yeux. C’était déjà simplement stupide d’espérer faire tomber les Dieux. La Déesse proposa alors d’attaquer le village en plein jour pour leur montrer qui étaient les meilleurs. Mérélys s’opposa alors, pointant que ça blesserait plusieurs innocents et des enfants. Les autres la regardèrent comme si elle était folle, alors qu’elle ne disait que la vérité. Un Dieu lui demanda en quoi cela les affectaient-ils que des humains se face tuer. Il rajouta que : innocents ou non,  enfants ou adultes, ils sont tous les mêmes au final. Mérélys protesta, refusant que des innocents soient entrainés dans cette histoire. Elle leur dit que les enfants humains ne comprenaient pas encore ce qui se passait autour d’eux et qu’ils méritaient au moins de vivre leur enfance dans l’innocence et la joie, au lieu de perdre leur mère, leur père ou leurs frères ou sœurs. On la traita alors de traitre. Et personne ne l’écoutait plus, trop occupé à l’insulter et à lui dire qu’ils allaient la bannir. Mérélys ne put rien faire. Avant même qu’elle comprenne ce qui se passait, elle avait perdu ses pouvoirs de Déesse et avait été envoyé dans le monde des humains. Elle savait qu’elle aurait dû se la fermer quand elle a pris la parole pour protéger les humains. Elle savait que ça ne lui apporterait que des problèmes. Mais comme une conne, elle l’avait quand même fait et maintenant, elle en payait les conséquences.

C’est au milieu d’une forêt que Mérélys se réveilla. Elle se sentait très impuissante et vulnérable, dû à sa soudaine perte de pouvoirs. De grandes ailes noires étaient grandes ouvertes sur le sol à ses côtés. Avec habileté, elle les replia dans son dos et c’est à ce moment qu’elle se sentit observée. Se retournant, elle aperçue une femme avec des oreilles, des bras et des pieds de chat noir. L’ex Déesse reconnue immédiatement la créature d’illusion et l’utilité qu’elle pourrait en tirer. Elle s’adressa gentiment et prudemment à la créature d’une voix envoûtante et calmante. La créature se détendue rapidement et céda alors au contrôle mental de Mérélys. Déjà, un allié dans les terres humaines la plaçait dans une position plus avantageuse. La jeune femme s’aventura dans les alentours jusqu’à ce qu’elle trouve un village humain.

En entrant dans le village, Mérélys commença à se sentir épuisée et affamé, dû à son corps à présent humain. Oui, Mérélys apprenait les joies du corps humains. La faim, la soif, la fatigue, l’appel de la nature… Elle n’avait pas vraiment à les subir lorsqu’elle était une Déesse sans forme distincte. Elle se promena donc dans le village à la recherche de nourriture. Elle trouve un étalage de fruits et légumes en face d’un magasin. Pris une pomme et croqua dedans, se délectant du goût juteux et délicieux du fruit pour la première fois. C’est alors que le propriétaire du magasin sortit et se mit à lui crier qu’elle était une voleuse et qu’elle devrait se faire arrêter. Indignée, Mérélys protesta qu’elle n’avait rien fait de mal et qu’elle avait faim. Le marchand lui appris alors ce qu’était le système monétaire des humains : tu dois payer pour avoir quelque chose. Et Mérélys n’avait pas d’argent. Elle s’excusa donc et expliqua qu’elle était une Déesse Déchue et qu’elle n’était pas habituer à tout cela. C’est alors que les curieux et le marchands se mirent à la traiter de monstre et de ’’Déesse à marde’’. Mérélys ne comprenait pas pourquoi les humains lui en voulaient, puisqu’elle les avait défendus et que c’était pour ça qu’elle était ici. Mais pour les villageois, ça n’avait pas d’importance. Elle avait été une Déesse et tous les Dieux, même les Déchus, devaient être éradiqués pour ce qu’ils leurs avaient fait subir. Mérélys n’en revenait pas. Elle les avait défendus, alors qu’elle n’en avait rien à faire de leur vie de moucherons, elle avait perdu sa divinité pour ça et c’est comme ça qu’il l’a traitait?! Enragée, Mérélys invoqua sa nouvelle créature et la fit attaquer les habitants. La Déesse Déchue récupéra un bâton au sol et battu le marchand à mort. La jeune femme avait toujours eu un mal fou à contrôler sa colère. Elle tua plusieurs villageois courageux qui tentèrent de la tuer mais elle avait trop d’expérience de combat au corps à corps pour se faire toucher par de stupides humains. Elle sortit finalement du village, laissant comme cadeau aux habitants une bonne raison pour la détester.

Mérélys se trouva un coin tranquille dans la forêt, prêt d’une grotte et d’un ruisseau. Elle décida de se construire une maison et avec l’aide de sa créature d’illusion, ça alla plus vite. Dans la grotte, la Déchue découvrit une autre créature d’illusion, un homme avec des ailes et des pattes de faucon, mais des bras et le reste du corps humain. Elle le plaça sous son contrôle lui aussi et sa nouvelle maison fut construite très rapidement. Mérélys le village le plus proche de sa maison est à une bonne distance où personne ne la dérangera. Évidemment, c’est un village différent du dernier. Elle y descend seulement en cas d’extrême besoin. Mérélys a toujours était très bonne au combat au corps à corps et chasse donc pour la viande et elle fait pousser ses propres fruits et légumes. Elle peut également pêcher dans la rivière, alors c’est uniquement pour les questions de vêtements qu’elle descend au village. La femme a appris sa leçon. Elle ne se mêlera plus des affaires des autres et aider des personnes qu’elle ne connaît pas est la pire connerie du monde. À cause de son histoire, elle déteste les Dieux et les Humains, ne faisant confiance à ni un ni l’autre. Elle n’a rien contre les créatures d’illusions et les esprits, elle reste indifférente face à eux. Et pour les autres Dieux Déchus… Elle n’en a pas rencontré, mais elle les trouvera probablement bien plus sympathiques que les autres… Donc malgré son penchant pour la justice (j’ai bien écris penchant), Mérélys ne se mêlera plus de problèmes qui ne sont pas les siens.

À moins que…



Petite information sur le créateur

Nom(non obligatoire): Ariel
Âge: 17 ans
Hobby: Lire, écrire, jeux vidéos.
Autres détails: J’aime les cookies! :D
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Partout, même chez toi

Feuille de personnage
Pouvoirs : Voler





Maxwel
Administrateur
Lun 17 Nov - 19:34
Celle qui semble bien indifférente dans le conflit éternel ,


Je te valide :)

Tu peut commencer à Rp, et si tu veux une Fiche de RP, tu peut aller en commander une dans la Zone graphique :)

----------------------------------------------------------



Life is really simple

but we insist



on making it complicated



Revenir en haut Aller en bas
Mérélys, perdue dans l'injustice...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une Ame perdue dans la forêt de Cendre [Pv Nuage de Cendres]
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» NALA CANICHE ABRICOT F 13 ANS PERDUE DANS LE 34
» Perdu dans le désert !
» Event RP's en folie #5 – Perdu dans les bois !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pour les personnages :: Carte d'identité :: Présentations validées :: Dieux Déchus-
Sauter vers: